Senkai no Shinobi ~ Forum RPG Naruto


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le hamon No Rasen fuuton 3ème partie : Un entrainement top secret

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kazeigan Gutari
Fondateur
♣ Hokage
Epéiste des Flammes
○ Chicaneur de Première
♠ Fondateur♣ Hokage♦ Epéiste des Flammes○ Chicaneur de Première
avatar

Messages : 361
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 22
Localisation : En guadeloupe, isolé de vous tous :(

MessageSujet: Le hamon No Rasen fuuton 3ème partie : Un entrainement top secret   Sam 18 Sep - 18:46

Kazeigan n'en revenait pas : depuis son réveil, Kyuji lui avait fait la description du double rasengan, le stade qu'il venait lui même "d'atteindre" il y a environ 15 minutes. Le stade en question avait été atteint sans même qu'il n'ait au paravent réussit les deux précédentes ! Même Kazeigan lui même avait passé un peu plus de 2 ans afin de maitriser le rasengan parfaitement alors que son propre bras droit l'avait fait en plus ou moins 3 heures !

Si jamais il progressait toujours à ce rythme, il pourrait devenir obligatoire de révéler son identité au reste du village afin d'augmenter son rôle dans la guerre. Mais bon ... Passons ! Pour le moment, le hokage et le Hyûga avaient une technique à créer. En effet, un shinobi de plus ne serait pas de trop pour la mise au point de l'ultime phase du rasengan. Avec un peu de "chance" le temps de création serait considérablement réduit par le fait que son bras droit possède le byakugan, dojutsu facilitant la vision de son possesseur à un tel point qu'il est capable de distinguer les flux de chacra.

Se redressant, Kazeigan attrapa sa veste blanche habituelle et l'enfila. On ne sait jamais combien de temps cela durera, mais en cas de prolongement, mieux vaut être équipé pour passer la nuit là bas si il le faut. Puis, il empoigna Koutenken qui était restée en mode "sans lame" sur la table : plus que toujours, il aurait besoin de sa seconde main, pas question de rajouter des handicaps à tout cela !

-Bon, je crois que tout est dit, lèves toi et suis moi discrètement, nous allons sur le mont hokage, l'entrainement se poursuit là bas.

Sur ces mots, le jeune hokage sauta de toit en toit furtivement car malgré l'heure matinale, un accident compromettant l'identité de son bras droit étant si vite arrivé...De plus, l'endroit où ils allaient était lui aussi inconnu du monde ninja et devait le rester. Puis, se retournant, Kazeigan constata que son disciple ne s'était pas attardé et le suivait déjà .

"Si je me rappelle bien, c'est là je crois."

Inspectant la surface rocheuse contre laquelle il se trouvait, Kazeigan trouva enfin ce qu'il cherchait: une légère dalle presque invisible sur le mur permettait par l'intermédiaire d'une simple pression, d'acceder à un "terrain d'entrainement" réellement top secret. Seul Kazeigan et désormais son bras droit en avaient connaissance.
La dalle de pierre qui bloquait jusqu'à présent l'entré de manière imperceptible coulissa doucement provoquant un léger bruit sourd. La salle dans laquelle venait d'entrer les deux jeunes hommes se trouvait au creux de la cinquième mèche de cheveux géante de Konohamaru sensei. Elle n'avait rien de vraiment particulier si ce n'est le fait que les techniques créées ici restent méconnues du reste du monde jusqu'à leur utilisation: La salle ressemblait à une caverne à la forme circulaire sans fenêtre ni autre ouverture que l'unique entrée et d'une bonne cinquantaine de metres de rayon , aucun meuble ne s'y trouvaient simplement la poussière qui s'était accumulée lors des années de stagnation de l'hokage. La seule source de lumière était une petite ampoule qui brillait doucement

-Bon, regarde ce que je vais faire, ce sera une innovation en matière de techniques, je t'incite à utiliser le byakugan afin d'observer la complexité de la technique dans toute sa splendeur.

Sur ces mots, le Hokage se plaça au centre de la pièce puis, matérialisa sa main métallique et généra les deux rasengans qu'il avait maintenus une dizaine de seconde la veille. Soudain, avant que le temps maximum ne soit dépassé, Kazeigan joignit ses mains de la même manière que lorsque l'on applaudit. La pression entre les deux mains du jeune Hokage fut similaire à celle qu'exerçaient deux aimants de même signes. Impossible de joindre totalement les mains mais quand seulement 5 centimètres ne les séparèrent, une puissante lumière bleutée se dégagea.

Ensuite, tout se passa très vite: Une immense douleur dans la poitrine, le sentiment de voler, le bruit sourd de l'onde qui venait d'atteindre la paroie de la grotte, la douleur dans le dos en atterrissant sur l'autre paroie . Puis, plus rien. Ah , si peut être le liquide chaud que le jeune Hokage sentait couler le long de son torse et sur les yeux lui obstruant la vue.

-Plus rien-

[Prochain post, tu me vois voler contre le mur et après, des pierres s'écrasent sur moi, tu viens me sauver et tu me ramènes chez moi ou tu m'étends sur le sol par terre et tu attends mon réveil, je me réveil et tu m'explique ce dont on a parlé la technique sera "techniquement crée" mais il faudra l'utiliser dans un combat une fois chacun afin de s'y habituer]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://senkainoshinobi.forumgratuit.org
Kyûji Hyûga
Administrateur
♣ Démon Hyûga
Déserteur de rang SS
○Acharné du Clavier
♠ Administrateur♣ Démon Hyûga♦ Déserteur de rang SS○Acharné du Clavier
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Le hamon No Rasen fuuton 3ème partie : Un entrainement top secret   Mar 21 Sep - 19:21

Alors que son maître exécutait les rasengans, Kyûji eut un mauvais pressentiment. Mais avant qu'il ne puisse esuisser le moindre gester, Kazeigan frappa dans les mains et une terrible explosion de lumière aveugla son disciple. Malgré tout, il avait eu le temps d'observer la scène avec ses byakugans. Le Hokage, après avoir créé deux rasengans, avait joint les mains, les comprimant alors avec force. Sous la pression, les orbes avaient explosé, relâchant une vague d'énergie pure s'échappant par l'espace laissé entre les mains de Kazeigan. Les mains ne se touchant pas, la vague avait frappé à 360 degrés, et avait frappé avec force le Hokage, le projetant en arrière, et le blessant gravement. Tout ceci s'était passé en une fraction de seconde. Mais les yeux de Kyûji avaient tout vu, sans exception.
Remerciant intérieurement son père et sa mère pour son patrimoine génétique, il bondit en direction de son maître, sentant toujours que quelque chose n'allait pas. Et avant qu'il n'arrive jusqu'à lui, des pierres se détachèrent du mur et tombèrent sur le Hokage, l'ensevelissant sous un tas de roche quasi-inextricable.

"Il faudrait que je fasse breveter mon instinct !"

Il arriva auprès de son maître, et entreprit de déblayer les rochers. Mais rien n'y fit. Concentrant son chakra dans son poing, il frappa alors à l'horizontale, au coeur du monticule de roche qui recouvrait le Hokage, et avec fracas, il fit éclater l'amas rocheux ! Déblayant rapidement les débris minéraux, il libéra peu à peu son maître de la gange de roche qui l'avait recouvert, et inspecta rapidement le corps. Fractures multiples, côtes cassées, respiration difficile... mais aucun organe vital atteint. Poussant un soupir de soulagement, il exécuta quelques mudras et soigna rapidement les fractures les plus graves, s'assurant la survie de son maître.

-Ne vous inquiétez pas... Je veille sur vous.

Soudain, Kyuubi envoya une nouvelle vague de colère et de haine submerger Kyûji, qui laissa tomber son maître, la respiration coupée. Gardant malgré tout son calme, il reprit Kazeigan dans ses bras, et entreprit de l'installer confortablement, le temps qu'il se réveille.
Kyûji s'assit contre la paroi, et attendit calmement que son maître reprenne ses esprits. Sans s'en rendre compte, son esprit alla rejoindre Kyuubi, pour une première véritable connection...
L'expérience était nouvelle pour lui, et il fut tout d'abord choqué de se retrouver dans une salle aux murs blancs, et en face de lui, une vaste prison aux barreaux d'acier...

-Tu oses te montrer... Petit insolent !

Une voix cynique retentit, et par réflexe, Kyûji activa ses byakugans. Aussitôt, ses yeux redevinrent comme avant. Un seul regard avait suffit pour lui faire comprendre que la voix provenait de la prison : la monstrueuse quantité de chakra qui en émanait aurait alerté un aveugle...

-Kyuubi... C'est donc toi. C'est la deuxième fois que je te vois...

-Je te hais, toi et tout ce que tu représentes ! Ne t'attend pas à une quelconque affection de ma part ! Par ta faute, je suis emprisonné ici... et probablement pour toujours... Mais contrairement à toi, je suis immortel ! Je trouverai le moyen de m'échapper de ta misérable enveloppe charnelle !

-Ton but est de détruire Konoha... Le mien est de protéger ce village... Tu ne pourras jamais me comprendre. Tu n'es fait que de haine, de vice, et de rage ! Tout ce que je déteste !

-Tu sais aussi bien que moi que ces sentiments sont choses communes chez toi... Même avant que je ne sois scellé en toi, tu ressentais déjà toutes ces choses que tu réprouves...

Le démon eut un petit ricanement...

-Si tu veux que je te soutienne autrement qu'au pied du mur, tu devras de toute façon céder à ces sentiments qui te révulsent... Je sais que tôt au tard, tu rejoindras mon camp... N'attend pas trop...

Soudain, Kyûji fut tiré de sa méditation, et reprenant ses esprits, il aperçut Kazeigan le front luisant de sueur, en face de lui, l'air inquiet.

-Ne vous inquiétez pas... Je m'étais juste endormi.

Peu convaincu, le Hokage aida son disciple à se relever, et le regardant avec insistance, attendit qu'il parle le premier.

-Je suis content de voir que vous allez mieux, Maître !

Un simple coup d'oeil suffit à lui faire comprendre que le Hokage attendait un peu plus qu'une simple formule de politesse...

-Heu... Je sais ce que vous voulez de moi... Mais je n'aime pas ça. Il hésita, et reprit : Lorsque vous exécutez cette technique... Loin de moi l'idée de vous contredire mais... Vous êtes maladroits. Vous oubliez de vous protégez et du coup, l'onde vous frappe vous aussi. En formant un angle ouvert vers l'avant avec vos mains, vous empêcherez le chakra de refluer vers vous et vous augmenterez la quantité de chakra dirigée contre l'adversaire. Enfin, je ne fais qu'analyser ce que mes byakugans ont vu, mais... Enfin vous me comprenez.

Préférant le silence au discours, il se tut, et attendit la réaction de son maître.

____________________________
-> Paroles et pensées de Kyûji
-> Paroles et pensées de Kyuji dans son moi intérieur (Kyuubi) et flash back
-> Paroles de Kyuubi
-> Paroles des autres personnes


L'Ombre et la Flamme... -> LE BALROOG !!!
Forum RPG Naruto - Senkai no Shinobi - SNS - Forum RP Naruto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazeigan Gutari
Fondateur
♣ Hokage
Epéiste des Flammes
○ Chicaneur de Première
♠ Fondateur♣ Hokage♦ Epéiste des Flammes○ Chicaneur de Première
avatar

Messages : 361
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 22
Localisation : En guadeloupe, isolé de vous tous :(

MessageSujet: Re: Le hamon No Rasen fuuton 3ème partie : Un entrainement top secret   Mer 22 Sep - 1:41

Kazeigan ne savait pas depuis combien de temps il avait perdu connaissance toujours est il que son repos fut troublé par un léger gémissement. Ouvrant légèrement les yeux malgrès le sang séché sur le visage, le jeune Hokage chercha premièrement dans quel endroit il se trouvait. Des graviers. La lumière perçante.

"Ah oui c'est vrai, nous étions dans la salle d'entrainement secrète. L'onde a surement du perforer la mèche jusqu'à dévoiler la salle au grand public. Nous ne pourrons plus nous entrainer en secret."

Tournant la tête à la recherche de son bras droit qui était censé surveiller la puissance , les avantages, désavantages et imperfections de la technique. Il se trouvait bel et bien à ses cotés, à genoux, son air perdu qu'il avait si souvent depuis peu , sur le visage. Soudain, ce dernier reprit ses esprits secouant la tête comme pour chasser une idée de la tête. Visiblement, il avait eu encore une fois une cris qu'elle soit liée à la soke ou au bijuu, tout cela sentait mauvais. Le Gutari avait surement du laisser paraitre encore une fois, ces émotions car son meilleur ami s'empressa de le rassurer en pretextant un malaise de fatigue.

"Visiblement, c'est le démon, lorsque c'est la soke, il me dit tout mais depuis son scellement, il prends peu à peu de la distance ... Il va falloir surveiller sa . Mais bon ... Le plus important était maintenant de savoir si la douleur que je venais de subir n'avait pas été veine et si Kyuji avait oui ou non eu le temps d'évaluer l'onde"

En un instant, encore une fois, Kyuji comprit son sensei et lui prouva qu'il ne fallait jamais sous éstimer un byakugan :

-Heu... Je sais ce que vous voulez de moi... Mais je n'aime pas ça. Il hésita, et reprit : Lorsque vous exécutez cette technique... Loin de moi l'idée de vous contredire mais... Vous êtes maladroits. Vous oubliez de vous protégez et du coup, l'onde vous frappe vous aussi. En formant un angle ouvert vers l'avant avec vos mains, vous empêcherez le chakra de refluer vers vous et vous augmenterez la quantité de chakra dirigée contre l'adversaire. Enfin, je ne fais qu'analyser ce que mes byakugans ont vu, mais... Enfin vous me comprenez.

Les précautions que Kyuji prennait avec son ami afin de ne pas le froisser le faisait rire à chaque fois: même après tant d'années passées cotes à cotes, il n'avait toujours pas cerné l'insouciance que son ami avait. Mais bon, ce qui était important, c'était les indications précieuses que son bras droit lui offrait sur la technique.

-Je vois, l'onde en question irait en s'accroissant sur l'ennemie , plus destructrice encore que ce que j'aurais imaginé ! Je vais devoir maintenant te demander un service: pourrais tu me rammener jusqu'à ma chanbre ? Je ne crois pas en être capable seul. Pour la mèche de Konohamaru, tant pis, la salle secrète sera découverte, j'en creerais une autre plus résistante. Sinon, l'entrainement de Hamon no Rasen Fuuton s'arrète malheuresement là car je vais devoir me reposer quelques temps de plus, après cela, j'aurais une petite visite urgente à rendre à mon "ami" le Mizukage. Je pensais te donner quartier libre afin que tu t'adaptes à la vie d'un Jinchuriki au calme. Pour hamon no rasen, on le perfectionnera à force de l'utiliser au combat.

Kyuji acquiessa, aida son sensei à rentrer chez lui et le salua. Puis, le Kage s'effondra sur son lit afin d'entrer dans un sommeil réparateur.

[Fin du Rp Kyuji Hyuga et Kazeigan Gutari peuvent désormais utiliser hamon no rasen fuuton mais Kazeigan ne pourra pas combattre pendant 24 h à cause de sa fatigue]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://senkainoshinobi.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le hamon No Rasen fuuton 3ème partie : Un entrainement top secret   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le hamon No Rasen fuuton 3ème partie : Un entrainement top secret
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le secret de Marie ( 3ème partie et fin )
» Les noms de lieux de la commune de Brasparts (3ème partie)
» Partie de plaisir
» L'heraldique des blasons - Partie 1
» Habs vs Bruins (partie 6)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai no Shinobi ~ Forum RPG Naruto :: Archives :: Monde Shinobi :: Konoha Gakure no Satô :: Le mont Hokage-
Sauter vers: