Senkai no Shinobi ~ Forum RPG Naruto


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aux portes de Kumo [Pv: Aï Tomohimekura]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sanosuke Kamiraï
Anbu de Kumo
♣ Jinchuuriki de Hachibi
♠ Anbu de Kumo♣ Jinchuuriki de Hachibi
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 22

MessageSujet: Aux portes de Kumo [Pv: Aï Tomohimekura]   Dim 9 Oct - 15:27

Kumo Gakure no Sato, ce beau village définit comme son nom l'indique par sa situation nuageuse. Un bien beau village, oui. De nombreux villageois étaient déjà dehors, par cette heure matinale. Dans l'ombre des nuages frais et humides d'une matinée tendre et douce, quelques voix s'élevaient ; c'étaient les paysans qui cultivaient à flanc de montagnes, par le froid des montagnes, les rares plantes capables de vivre dans ce milieu extrême. Chaque mot que ces gens clamaient leur permettaient d'affirmer leur puissant courage, leur volonté, « la » volonté du village caché des nuages. Un bien bel esprit, car aussi dur qu'était l'agriculture dans le milieu où nous nous trouvons actuellement, jamais ils n'abandonnaient. Pour sûr, l'économie se basait aussi sur le commerce, vivre en autarcie était bien dur aujourd'hui. De par la propre existence des autres villages, Kumo ne pouvait se replier sur lui-même. C'était l'une des raisons pour laquelle une jeune personne se leva aujourd'hui.

Pour être exact, il s'agissait d'un jeune garçon, d'une vingtaine d'année. Un grand jeune homme, fortifié par les années. Un homme aveugle, pour être encore plus proche de la vérité. Cet homme, voyez-vous, est un être à part. Non pas par sa cécité, ceci n'est pas quelque chose de bien discriminant. Par son statut de Ninja? Trop banal pour qu'on prenne ça en compte. Par ses trois sabres à la ceinture, et cette dague à son avant-bras, masqué sous des vêtements amples et chauds ? Non plus. La vraie différence de cet être, c'est son statut de Jinchuriki. Car oui, des deux Bijuus des alentours de Kumo, Nibi et Hachibi, le dernier -et le plus puissant- des deux n'est rien de plus que le bijuu scellé en cet ANBU de Kumogakure no Sato.
ANBU, comme je l'ai dit, oui. A quel point est-il puissant ? Cela reste à prouver. Personne n'est encore là pour témoigner de sa pleine puissance. Cet homme, dénommé Sanosuke Kamiraï, n'est autre que le descendant et fils du chef lui-même du clan Kamiraï. Un bien illustre clan, marginal mais d'une telle réputation. Sanosuke -Sano pour les intimes- était le seul de sa famille à être « descendu » dans le village des Nuages, où il n'est autre que le garde du corps du Raikage, et soit dit en passant l'un des deux ninjas les plus forts de ce village. Peut-être pas le plus vertueux, je dois vous l'accorder, mais lui seul peut affronter et tenir tête au Raikage dans son village, et à l'inverse seul le Raikage peut tenir tête à Sanosuke. Mais là n'est pas la question.

Comme je l'ai dit, l'autarcie n'étant pas permise, Sanosuke devra accueillir l'ambassadeur de Kiri dans la journée. Selon les sources, ce serait une personne répondant au nom d’Aï Tomohimekura, une kunoichi qui, selon maître Raikage, "pourra être rapidement reconnue comme étant une envoyée de Kirigakure no Sato". Seul détail, comment Sanosuke fera-t-il, LUI, pour le voir ? Aveugle, il devra être accompagné d'un garde jusqu'à l'arrivée de l'ambassadrice. C’est une idée plutôt gênante pour un ninja aussi solitaire que le jeune Jinchuriki. Cependant, il sera bien obligé, il n’avait de toute façon pas le choix, aujourd’hui il devra être le représentant de Kumo face à l’ambassadrice de Kiri. Représenter tout un peuple duquel on ne représente qu’un misérable individu vivant à l’écart des autres, voilà une bien belle preuve du caractère imparfait et conservateur de l’Homme. Si un ninja « commun » de Kumo avait été choisi pour cette mission, surement ses décisions seront plus avisées qu’un être marginal. Mais bon, comme l’on dit certains philosophes, tout système humain est imparfait, donc perfectible. Aussi il fera ce que son Raikage et seul chef lui dira de faire, de toute façon, comme dit plus haut, il n’a pas le choix.
L’horloge sonna onze heure trente, bientôt l’envoyée de Kiri arrivera, selon les prévisions qu’on avait donné au Jinchuriky d’Hachibi. L’esprit vide, les yeux ouverts bien qu’aveugles, le jeune shinobi de la lignée des Kamiraï était assis en tailleur sur l’une des tours de gardes de la porte principale du village. Un ninja d’environ vingt-neuf ans, un chunin, était à ses côtés. Timide, il n’osait même pas parler à son « compagnon ». Il devait juste interpelé l’envoyé de Kiri, qui sans nul doute se présentera aux portes. La suite appartenait au serviteur du Raikage. Le chunnin, qui répondait, je crois, au nom de Kure Keimei, avait été appelé ce matin même pour cette pseudo-mission. Il n’avait, « visiblement », aucune envie de faire ça. C’était assez dégradant, surtout pour un chunnin qui pouvait servir à mille autres tâches. Enfin, ceci étant dit, il n’avait pas grand-chose, en ce moment, d’important à faire. La bonne rémunération qui lui serait versé pour cette tâche étant conséquente, cependant, lui faisait digérer la pilule, et était un motif suffisant à ces yeux, semble-t-il. Et puis, après tout, si ça lui suffit, alors tant mieux, le destin voulait qu’il le fasse, que ça lui plaise ou non il le fait, point.

Onze heures quarante-deux. Le ninja du clan Keimei, lassé, releva soudainement la tête. Une tâche bleuâtre s’était dessinée dans son champ de vision. Non pas une hallucination, cette tache restait, ou plutôt, bougeait légèrement, de façon réaliste, en direction du village. Le trafic étant faible, le chunnin ne savait quoi penser. Etait-ce la fameuse Aï Tomohimekura ? Semble-t-il, elle serait reconnaissable avait dit son Raikage. Aussi l’eut-il crut, et peut-être eut-il bien fait.

« Maitre Kamiraï, je crois que l’ambassadrice de Kiri approche..
-Tu « crois » ?
-Euh.. Et bien.. Je ne suis pas sûr, mais ça doit être elle. Il y a une fille aux cheveux bleus qui approche. »


Pataud, Kure ne savait quoi penser. Sanosuke prit les choses en main –lui aussi devait en avoir marre, au fond- aussi il conclut et renvoya Kure :

« Va chercher ta paye. Je m’occupe du reste. »

Sans attendre plus, Sanosuke se releva, et descendit les marches de la tour jusqu’au sol. Calmement, d’un pas lent et monotone, il s’avança de manière assez prononcée hors de Kumo avant de s’arrêter, alors qu’une quinzaine de mètres le séparaient de l’entrée de Kumo. Ainsi, il se concentrait sur le bruit de chaque pas, recherchant avidement la personne qui importait pour lui, dans l’instant. Les bras croisés, sa main droite caressait le manche d’Asahi, son fameux Katana, réceptacle du chakra d’affinité Raiton .Bien sûr, il ne comptait pas attaquer la jeune fille, mais tout au moins il préférait se savoir en sécurité en toutes circonstances.
La jeune fille arrivait. C’était une histoire de secondes.


[Si j'ai mal saisi dans ta demande et/ou trop fait agir ton personnage, dis-le moi, j'éditerai tout de suite après]


Dernière édition par Gakuto Nobishi le Lun 10 Oct - 18:43, édité 1 fois (Raison : Orthographe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aï Tomohimekura

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 28/09/2011

MessageSujet: Re: Aux portes de Kumo [Pv: Aï Tomohimekura]   Sam 15 Oct - 19:59

[Mon idée était que je faisais partie de l'escorte d'un ambassadeur de Kiri... Mais bon, tant pis... J'ai pas d'inspi en ce moment, donc:]

Quelques jours plus tôt, on avait décrit à Aï sa mission.
Elle était somme toute d'une facilité surprenante. On lui avait montré ça comme une simple mission d'escorte, d'un ninja de haut niveau de Kiri, qui irait représenter Kiri à Kumo.
Aï n'était pas super enjouée par ce type de mission. C'était long, le plus souvent, il ne se passait rien, et on avait perdu deux semaines sur un voyage chiant.
Parfois, on croisait un Nuke-nin, on le pourchassait pas, mais on le signalait au retour au village... Bref, la dèche.

La première partie de mission en elle-même touchait à sa fin. Et là, tout de suite, Aï n'avait, mais genre VRAIMENT pas envie d'en parler. Plutôt de se détendre un peu à Kumo, d'aller boire un verre de saké, dès qu'on aura amené Nagoya (l'ambassadeur) à son but, à savoir le bureau du Raikage.

Sur les marches, elle croisa le regard de ce ninja, qui lui, ne la regardait pas... Youhou ?
Ah non, rien... Aveugle ? Un ninja aveugle ?

- Huhuhu...

Elle pouffa un peu... Un ninja aveugle... C'était sans doute une blague. Oui mais cette andouille semblait être la comité de réception... 'sont tarés à Kumo, ou ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanosuke Kamiraï
Anbu de Kumo
♣ Jinchuuriki de Hachibi
♠ Anbu de Kumo♣ Jinchuuriki de Hachibi
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Aux portes de Kumo [Pv: Aï Tomohimekura]   Dim 23 Oct - 11:31

[Faisons comme si j’avais bien compris n.n’]

Et bien voilà, l’ambassadeur de Kiri était enfin arrivé. Sano l’entendait grand, aux cheveux mi- longs, attaché au niveau de sa nuque. D’un claquement de langue, les ondes sonores qui revenaient lui décrivirent, l’espace d’un soixantième de seconde, cette personne. Il portait un kimono large et souple, d’une couleur que Sanosuke imaginait bleu. Sous cela, une tenue plus solide, surement en cuir renforcé de quelques plaques d’acier aux endroits stratégiques, mais cela Sanosuke n’en était pas sûr. L’aveugle de Kumo « fixait » le sol, ne se focalisant que sur le son. Des pas de l’ambassadeur. Il souffla quand ce dernier arriva à sa hauteur :

« Bienvenu, Nagoya, ambassadeur de Kiri. Je me présente ; Sanosuke Kamiraï, ANBU de Kumo, garde et conseiller de maitre Raikage. Je vous demanderai de bien vouloir déposer toutes vos armes avant d’entrer dans le village –Comprenez bien qu’il ne s’agit que de protocole. »

Nagoya s’exécuta sans faire d’histoire, les ambassadeurs ont l’habitude de ne pas être en possession de leurs armes quand ils sont en mission. De toute façon, ce n’est pas l’arme en soit, mais les Jutsus, les plus grandes armes des Ninjas, en général. Sanosuke, lui, ne jurait que sur son Nin-kenjutsu. Bien évidemment, il connaissait l’art du Ninjutsu mais jamais ne s’était-il trop étalé à apprendre ces techniques.
Son « regard » se porta vers la fille qui l’accompagnait. Il l’avait entendu pouffer toute à l’heure, mais n’en avait cure. Elle portait un katana de très bonne facture, le son cristallin qu’il renvoyait, pure et solide, en était la preuve. Sanosuke compléta :

« Quant à toi, ne t’inquiète pas pour ton épée, tu le retrouveras intacte, mais tu dois t’en séparer, c’est la règle. »

Il ne dédaigna pas plus s’intéresser à elle. Sanosuke se retourna, face aux portes. Il désirait finir au plus vite avec cette « mission », il n’avait de toute façon qu’à guider ces deux-là au bureau de son chef, ce sera rapide. Les bras toujours croisés sur son torse, Sanosuke était serein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aï Tomohimekura

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 28/09/2011

MessageSujet: Re: Aux portes de Kumo [Pv: Aï Tomohimekura]   Mer 26 Oct - 8:50

Non.
Ce n'était pas une blague, en fait, c'était effectivement le comité de réception. Mais sans rigoler, avec son attitude de déplacement, ça se VOYAIT qu'il était aveugle. C'est donc du grand n'importe quoi. Ceci dit, si il est au comité d'ambassade, c'est qu'il est d'un grade avancé. S'il est aveugle et d'un grade avancé, c'est que c'est sans doute un putain de bourrin. Aveugle. Rien que ça...
Il claqua sa langue... C'était censé vouloir dire quoi ? Il draguait Aï ? C'est ça sa façon de draguer ? Ah ben bravo, c'est du propre... Un aveugle pervers. De plus en plus n'importe quoi.

« Bienvenu, Nagoya, ambassadeur de Kiri. Je me présente ; Sanosuke Kamiraï, ANBU de Kumo, garde et conseiller de maitre Raikage. Je vous demanderai de bien vouloir déposer toutes vos armes avant d’entrer dans le village –Comprenez bien qu’il ne s’agit que de protocole. »

Nagoya s'était retourné vers Aï en hochant de la tête, avant de déposer ses quelques armes. C'était lui-même un ninja pas très porté sur le combat, donc il s'exécuta sans faire de manière.
En revanche, Aï et son collègue d'escorte n'était pas vraiment super chaud à l'idée de poser leurs armes.

« Quant à toi, ne t’inquiète pas pour ton épée, tu le retrouveras intacte, mais tu dois t’en séparer, c’est la règle. »

Aï le regarda en penchant la tête.

" Je ne crois pas, non. Cette épée reste avec moi."

Son collègue déposa son sac de kunaï et shurikens, et Aï fit de même. Elle déposa ses armes de jets. Mais son épée, no way ! Il s'agissait non seulement de SON épée, mais aussi d'un trésor de Kiri. Elle viendrait avec son épée ou la mission prendrait fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanosuke Kamiraï
Anbu de Kumo
♣ Jinchuuriki de Hachibi
♠ Anbu de Kumo♣ Jinchuuriki de Hachibi
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Aux portes de Kumo [Pv: Aï Tomohimekura]   Mer 26 Oct - 14:30

Nagoya s’exécuta sans faire d’histoire. Les ambassadeurs étaient rarement des combattants chevronnés, rarement ils opposaient une résistance même minime. Cependant les escorteurs, eux.. Ils se refusaient souvent à cette règle, pourtant évidente. Pas d’armes dans un village autre que le nôtre. C’était pourtant évident, non ? Pourtant, cette gamine s’attachait à son sabre. Si elle y tenait tant, elle n’avait qu’à pas le prendre pour une mission d’escorte ! Bah. De toute façon elle ne rentrerait pas avec un sabre à sa ceinture.

" Je ne crois pas, non. Cette épée reste avec moi."

Tsss… Une vraie enfant. Sanosuke fit un pas, puis un autre, tournant le dos à la jeune fille. Son pied droit était derrière son pied gauche. Il prit appuie, pivota du côté droit. Sans prévenir, d’un geste extrêmement précis et vif, l’aveugle dégaina son katana, dans le même mouvement sa lame décrivit un arc de cercle parfait, s’arrêtant au moment précis où l’acier froid d’une arme de mort toucha la peau de la jeune fille. Sa main droite se prolongeait dans une courbure parfaite jusqu’à la pointe de son arme. L’espace d’un dixième de seconde, il aurait pu trancher cette gorge fine. Hachibi, d’ailleurs, ne s’en serait pas plaint. Sanosuke avait cependant appris depuis bien longtemps à contenir les vices du démon à huit queux. Le jeune homme s’énerva quelque peu, la jeune fille – il fallait l’avouer – était assez irritante.

« Je suis aveugle, oui ! Et alors ? Je te conseille de ne pas sous-estimer quelqu’un de par ses handicaps. Ma cécité me permet d’entendre ce que tu ne peux pas voir. Mon champ « de vision » est bien moins rapide, et inefficace sur les longues distances, contrairement au tien. J’y conçois. Je ne saurai jamais à quoi ressemble une couleur. J’y conçois. Mais jamais ça n’a été un désavantage pour moi. Jamais. Autre chose, et de deux choses l’une. Quand je claque ma langue, c’est pour me repérer. Pas pour draguer, contrairement à ce que ta moue dégouté pourrait vouloir dire. Et quand je dis que tu dois t’en séparer, c’est parce que c’est comme ça. Je comprends l’attachement que l’on peut éprouver pour un katana, pour un trésor que l’on possède. J’imagine que tu pratiques le Nin-kenjutsu pour un tel attachement ? Mais même. Ou tu le laisse ici, ou je te le prends tant que tu es à l’intérieur du village, ou tu restes ici. Mais sache que ma patience a des limites. »

Sur ces mots, Sanosuke ouvrit ses yeux vides, fixant la jeune kirienne d’un regard aveugle où seule l’absence d’iris marquait la cécité. Il conclut sur une dernière phrase :

« Je suis peut être aveugle mais je te vois mieux que beaucoup d’autre. »

Sur ce, il retira sa lame du cou de la jeune fille, et rengaina l’arme mortelle dans son fourreau. Ses yeux, pleurant légèrement à cause de la lumière frappant la pupille verte pâle, se refermèrent. Cependant, malgré les paupières closes, Sanosuke semblait toiser du regard la jeune impertinente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aï Tomohimekura

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 28/09/2011

MessageSujet: Re: Aux portes de Kumo [Pv: Aï Tomohimekura]   Jeu 27 Oct - 9:14

Ce mec s'énerva. Mais du genre violent. Il lui pointa en deux secondes son katana sous la gorge de Aï et lui fallut un miracle de calme et de patience pour pas lui virer son katana de là. Puis il commença à parler de son handicap, sans même qu'on l'ait évoqué en discussion. C'était un peu incroyable, quand même, non ? On dit rien, on refuse de donner un trésor de village et on se fait prendre en agresseur face à un pauvre ninja aveugle. C'est quand même un comble.

Aï se tourna vers son collègue, qui, lui connaissait la situation.

- Ok, Hibiki, je fais quoi ?

L'autre se tourna vers elle et lui répondit:

- Déjà, tu commences par éviter de t'énerver. Ensuite, il est hors de question de laisser Hirame' dans les mains d'un autre village

- Compris, je vous attend devant le village, donc, puisque ces andouilles n'y comprennent rien. Normalement, Kumo ne pose pas de problème, tu dois pouvoir gérer seul.

- Oui. Et toi, reste calme. Entrer en conflit avec un autre ninja, ça ne sert à rien

Aï coupa la discussion avec Hibiki et se tourna vers Sanosuke. Elle semblait encore assez en pétard de s'être fait parler ainsi de choses qu'elle n'avait même pas évoqué.

- Ok le bigleux, t'es rapide et t'as ta façon de voir. J'm'en cogne. Mon épée reste avec moi. Soit je rentre avec elle, soit je reste dehors avec elle, mais surtout, je ne la laisse pas dans les mains de quelqu'un qui menace de me tuer quelques minutes après une rencontre diplomatique.

Il y avait de la sagesse, tout de même, dans ce qu'elle disait. A Kiri, le plus souvent, on refusait les escortes des diplomates. Trop de problèmes avaient déjà eu lieu. Du coup, on leur fournissait une escorte maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanosuke Kamiraï
Anbu de Kumo
♣ Jinchuuriki de Hachibi
♠ Anbu de Kumo♣ Jinchuuriki de Hachibi
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Aux portes de Kumo [Pv: Aï Tomohimekura]   Ven 28 Oct - 9:10

Encore une fois, Sanosuke s’était énervé. Encore une fois il n’a pas su maitriser ces émotions. Un personnage bien dur à cerner, ma foi. Pour une fois qu’il avait l’occasion de passer l’éponge, non, il s’enfonçait, persévérait dans les traditions de son clan, une sorte de supériorité qu’il éprouvait envers tous. Il se retourna, gêné. Enfin, « gêné », c’est assez fort, disons juste qu’il réprouvait ce qu’il venait de faire. Un véritable complexe de supériorité instauré par son clan, qui plus est accentué par Hachibi et son influence maléfique. Il ne porta pas d’attention au dialogue entre les deux kiriens, ça ne le concernait pas. Il respirait profondément…

« Tu as bien fait… Sano’… »


Quoi ? Hachibi, il était « réveillé » ? Son visage était grave. Certes Sanosuke n’était pas un exemple de bon caractère, mais quand « il » était réveillé, c’était bien pire. Il sentait l’énergie sombre envahir peu à peu dans ses membres. Non, il n’en avait pas besoin. Pas maintenant. Quand Aï lui parlait, il ne l’entendait pas. Il était en pleine « conversation » avec le démon, l’esprit alors totalement ailleurs.

~~~~~~~~~~~~
« Tais-toi. Hachibi, tais-toi. »

Le démon semblait s’amuser avec les nerfs de Sanosuke. Il le titillait, forçant, parfois, avec son énergie débordante et infinie. Il ne dit rien, comme à son habitude. Le shinobi de Kumo s’énervait tout seul, comme toujours. Face à « ce » problème, il n’était jamais de marbre. Il cria intérieurement :

« Arrête ! Laisse-moi ! LAISSE-MOI ! »
~~~~~~~~~~~~

Son poing se sera, ses doigts s’enfonçaient dans sa peau, quelques gouttes du nectar rouge tombèrent au sol, discrète mais révélatrice du combat que Sano menait en lui. Cela ne dura que quelques secondes, pourtant des heures semblaient s’écouler en son for intérieur.

~~~~~~~~~~~~
« Sano ‘, qu’en as-tu a faire ? Tu n’es pas un diplomate mais un Ninja, tu n’es pas un hôte d’accueil. Qu’est-ce que cela te fais ? D’être mis de côté par ton propre Raikage, hein ? »

Hachibi. Quel vicieux démon. Mais non, pas face à lui. Sano ne pouvait pas perdre face au démon à huit queues. Il hurla à pleins poumons : « La ferme ! LA FERME ! » Sanosuke libéra sa propre énergie contre celle d’Hachibi. Un combat infime, au niveau de l’invisible, l’imperceptible, mais rageux.
~~~~~~~~~~~~

« La ferme… » Murmura-t-il, sans s’en rendre compte. Pas à Aï, pas à Nagoya, ni à l’autre, ni à qui que ce soit. Personne à part lui n’aurait pu entendre une voix si faible, c’était à peine si ces lèvres avait bougée. Revenant au monde réel, il releva la tête. Ses premiers mots furent surement les plus (ou les moins) attendus par la jeune fille :

« Je n’avais pas à m’énervé, pardon. Question mise en confiance je repasserai... J’vais pas te laisser là, si y a un problème autant que je sois là. Venez, c’est par là. »

Il ne se retourna qu’à peine, et une fois ces mots dits, il avança vers le bureau du Raikage. Il avait honte –réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aux portes de Kumo [Pv: Aï Tomohimekura]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux portes de Kumo [Pv: Aï Tomohimekura]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai no Shinobi ~ Forum RPG Naruto :: Archives :: Monde Shinobi :: Kumo Gakure no Satô-
Sauter vers: