Senkai no Shinobi ~ Forum RPG Naruto


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mission assassinat : Shinsaku Nara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hiroka Guman
Juunin de Suna
DC de Kazeigan Gutari
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Mission assassinat : Shinsaku Nara   Mar 4 Oct - 19:52

FLASH BACK

-[...] Et c'est pour ça que je suis en retard (voir mon rp précédent ^^') ! Quelle histoire amusante n'est ce pas ? Mais, je suis sûr que Kinbara-sama n'a pas besoin d'être au courant d'une anecdote ayant aussi peu d'importance ... N'est ce pas ? Bon, puisque je vois qu'on est du même avis, nous allons faire comme si rien ne s'était passé et vous allez gentiment me laisser rejoindre les rangs en oubliant cette affaire n'est ce pas ?

-Mais bien sûr, répondit d'un ton mielleux le soldat de Suna qui, entièrement recouvert d'une cuirasse en pleine canicule, suait comme un porc. Et en prime, je vous envoie passer le bonjour au Kazekage ... Hé hé hé ... Prends moi pour un débile tant que t'y es : Le kazekage m'a ordonné de lui amener sur le champ tous les lâches qui ont tenté de fuir leurs obligations envers Suna et crois le ou non, j'y prends un grand plaisir.

Par la suite les évènements défilèrent sans même que j'eus le temps de comprendre ce qui m'arrivait : Le soldat m'asséna un coup violent à la nuque et quand je rouvris les yeux, j'étais étendu dans une pièce dont la seule source de lumière provenait du trou rectangulaire bouché par des barreaux d'acier qui servait de fenêtre. Me levant, j'inspectai les lieux : la pièce ressemblait à une cellule de prison, ou du moins de l'idée que je m'en faisais mis à part un détail de taille (pas fait exprès pour le jeu de mots ^^') : TOUTES mes armes avaient été collectées et amassées dans la pièce y compris celles que je n'avais pas amenées. Ainsi, le centre de la pièce était orné de mes différentes marionnettes, de mes fioles de poison ainsi que de mes kunais. Ils avaient même apporté un shuriken fûmas que j'avais acheté il y a deux ans et que je n'avais jamais utilisé autrement qu'en décoration dans mon salon. Mais d'ailleurs, qui est ce que j'entendais par "ils" ?! Sursautant devant mon interrogation, je me précipitai sur la porte de la cellule qui, contrairement à ce que je pensais était ouverte. Néanmoins, au moment où je poussai le battant de la porte, quelqu'un m'arracha la poignée des mains en ouvrant la porte de l'extérieur. J'étais à présent face à un regard froid, haineux et duquel se dégageait une aura de puissance. Le Kazekage.

-Maitre Kazekage, je vous assure que ce n'est pas ce que vous pensez : tout ceci n'est qu'un énorme malentendu ! En fait je ...

-Je me contrefiche de l'excuse bidon que vous avez trouvé pour excuser votre absence ! Vous avez tenté de ne pas partir à la guerre, pour la peine vous serez envoyé en première ligne ! Le plus grand service qu'un lâche comme vous puisse rendre à son village est de périr dans cette bataille. Adieu.

A peine son dernier mot achevé, le Kazekage explosa dans un nuage de fumée opaque laissant Hiroka seul dans sa cellule.

FIN DU FLASH BACK


Misekake avançait rapidement d'arbre en arbre à l'aide de son chakra. Sa silhouette n'était plus qu'une ombre parmi les ombres et seul un bruit sifflant de flèche signalait sa présence. Il avançait si vite que les branches n'avaient pas le temps de fléchir sous son poids. C'était à peine si les feuilles frémissaient sur son passage. Son avancée était si rapide que ce n'était qu'une question de secondes avant qu'il n'atteigne sa cible ...
Soudain, stoppant net sa course folle, un fil de nylon invisible à l'œil nu placé à mi-hauteur des cuisses déclencha un piège monté par les ninjas du villages caché de la feuille : En un instant, le ninja de Suna tomba de son arbre, ligoté dans plus d'une soixantaine de fils de nylon qui, tendus au maximum, lui lacéraient la peau. Le nez en sang, après cette chute, Misekake étouffa un juron.

FLASH BACK

"Cela fait près de 2 ans. 2ans que je n'ai pas revu ma femme. 2 ans que je n'ai pas dormi dans un vrai lit. 2 ans que je n'ai pas revu notre beau village. 2 ans de souffrance et de terreur pendant lesquels je n'ai fait que tuer, tuer et encore tuer. Combien d'hommes ont comme moi, dû quitter leur femme ou même leurs enfants pour partir à la guerre ? Combien d'entre eux ai-je tué à moi seul à cause de la folie d'un seul homme ? Shunsuke Kinbara, soyez maudit et pourrissez en enfer !"

L'œil de Ten'shi me ramena à la réalité : J'avais lancé ma marionnette si haut dans le ciel que vu du sol, elle ressemblait à un oiseau de la région et, tandis que j'étais caché derrière l'ombre d'un arbre, Ten'shi me transmettait à intervalles réguliers les photographies aériennes du campement des shinobis de Konoha. J'avais adopté ce procédé peu de temps après le premier assaut de Suna sur Konoha : J'avais tout de suite compris que si je restais bêtement en première ligne, n'ayant qu'un niveau très limité de combat au corps à corps, je me serais fait abattre avant le premier trimestre. J'avais donc échangé mon nom, ma place et mes vêtements avec un ami des semi-rapprochés qui, contrairement à moi ne possédait qu'un style de combat très rapproché. Peu de temps après, j'appris qu'il avait été tué.

Cela faisait près de trois mois que la situation stagnait : On faisait près de deux raids par semaine, toutes divisions comprises afin de faire reculer les troupes de Konoha mais au bout de 6 mois, le rythme était devenu intenable, il nous fallait ralentir. Seuls les éclaireurs continuaient à titiller régulièrement leur armée, le Kazekage attendait la bonne opportunité pour lancer son ultime attaque. Mon rôle avait donc changé : je devais transmettre régulièrement mes observations aériennes à la base afin de les informer constamment de la position adverse des troupes.
Une goutte de sueur glissa le long de ma tempe lorsque je vis ce que l'oeil de Ten'shi avait vu quelques secondes auparavant : Les troupes de Konoha se regroupaient et une femme déambulait dans les rangs de cette redoutable armée générant sur son passage des clones de chacun de ses voisins. J'avais assisté à suffisamment de batailles , de missions d'attentat et d'autres tueries du genre pour savoir ce qui nous attendait : un piège. Comprenant la gravité de la situation, en une fraction de seconde, je m'étais levé afin de courir au campement pour prévenir le Kazekage, quitte à me faire punir pour manquement à la volonté du dirigeant en ayant échangé ma place avec un autre mais ... Si cela me permettait de sauver mes frères du désert, il fallait que je le fasse ! Courant comme je n'avais jamais couru , je ne prêtais même pas attention aux branches qui me fouettaient le visage.

FIN DU FLASH BACK


Un filet de sang au coin de la bouche, Misekake se réveilla. Attaché à une chaise, il avait visiblement été transporté jusqu'au campement des ninjas de Konoha. Reprenant ses esprits, Misekake tenta de pivoter afin de mieux discerner chaque détail de la pièce obscure dans laquelle il se trouvait mais une douleur déchirante l'en empêcha : Les liens de nylons avaient été remplacés par d'épaisses cordes nouées de manière à empêcher tout mouvement. Un homme de taille moyenne sortit de l'obscurité. Il devait avoir une trentaine ou une quarantaine d'années tout au plus. Une grande cicatrice avait rendu son visage absolument monstrueux : Quelqu'un lui avait découpé les lèvres de chaque coté élargissant son sourire démoniaque. Il sortit à son tour une chaise de l'ombre d'où il était venu l'instant précédent et s'y posa afin d'être face à son prisonnier. Son sourire forcé s'accentua avant qu'il ne prenne la parole:

-Avant tout je te souhaite une bonne et agréable journée au sein du campement de Konoha : Tu en auras probablement besoin. Sais tu pourquoi tu es ici ? Tu es ici car tu détiens des informations capitales sur les plans de ton armée. Parle et tu resteras en vie ... plus longtemps. Garde le silence et nous abrégerons ta misérable petite vie de guerrier sans envergure dans d'atroce souffrances .

-Bandes d'enfoirés ! A Suna, on est entrainés pour résister à la torture ! Vous n'obtiendrez rien de moi !

-Tu sais ... tu me fais penser à moi ou plutôt à moi cinq ans plus tôt : au cours d'une mission à Suna, mes coéquipiers et moi nous nous sommes faits choper. Un homme nous a torturés un par un. Je suis le seul rescapé de ce jour maudit. C'est aussi là bas que je me suis chopé cette putain de cicatrice ! Il faut croire que je vais enfin pouvoir me venger ...

-Kazuko ! Nous ne sommes pas là pour la violence nous sommes là pour les renseignements !
La voix provenait de l'ombre et semblait appartenir à un jeune homme qui n'avait peut être même pas atteint la majorité. Néanmoins, le dénommé Kazuko le respectait lui et ses ordres car il se calma immédiatement.


-Je dois avouer que je me réjouissais de te saigner à vif quelque soit ta réponse mais comme il vient de le dire ... Nous ne te ferons pas de mal et tu ne seras qu'un simple prisonnier de guerre.

-Ok ... Je vais tout vous dire ...

FLASH BACK

Le campement était en vue. Ce n'était qu'une question de secondes avant que je n'atteigne la tente du Kazekage et que je ne sauve l'armée. Il fallait que je me dépêche. Mais, alors que je courais, un bruit vint interrompre le sifflement strident de l'air dans mes oreilles : Un grondement sourd. Un grognement sourd et rauque s'éleva dans le ciel. Me retournant, je fut le témoin d'un spectacle surnaturel : un loup bien plus grand que les normaux, ceux qui arpentent habituellement les forêts de Konoha, sautait d'arbres en arbres et me poursuivait, un sourire affamé aux lèvres. Je n'eut même pas le temps de me retourner que quelqu'un m'assénait un coup si violent en pleine mâchoire que je perdis l'équilibre avant de m'écraser de la branche sur laquelle je me trouvait.

Estomaqué par la violence du coup et de la chute, je mis un moment avant de reprendre mes esprit et de tenter de me relever à l'aide de mes coudes. Mais, alors que je venais de comprendre ce qui m'arrivait, un deuxième coup, plus violent encore me fut asséné cette fois ci en pleine poitrine. Une voix féminine mais rude et froide perça mon mur de souffrance afin de pénétrer dans mes oreilles et malgré la douleur, je pus entendre distinctement :

-Que fais-tu ici, loin de l'armée, shinobi de Suna ? Tentais-tu de fuir ? Du moins si le bandeau que tu portes t'appartiens bien.

Entre deux bouffée d'air, je tentais de formuler une réponse compréhensible :

-Je ... je suis Hiroka Gumman et ... je suis aux combats semi-rapproché ... j'ai des ... des informations pour le Kazekage.

-Parle. Je jugerais pour toi de la pertinence de tes renseignements.

-L'armée de Suna fonce probablement dans un piège !

A ce moment précis, une explosion d'une telle ampleur qu'elle fit trembler les arbres retentit, illustrant ainsi mon propos. Immédiatement, elle détala comme pour aller prévenir quelqu'un plutôt que pour fuir un danger, me laissant ainsi seul face à son loup. N'ayant rien d'autre à faire, je me contentais de répondre au regard cristallin du loup tout en comptant mentalement les minutes qui se faisaient bien longues.

Soudain, perturbant l'instant hors du temps que le loup et moi nous nous étions créés, un bruissement attira mon attention. La jeune fille revint accompagnée d'un homme plus mature. Ce dernier n'avait aucun trait physique particulier si ce n'est qu'il n'en avait aucun justement : Taille moyenne, corpulence moyenne, cheveux ni trop bruns ni trop blonds. Il était monsieur tout le monde.

-Hiroka, je te présentes Misekake. Je l'ai choisi pour un plan d'attaque auquel nous trois allons participer et ayant pour but la mort du chef actuel de l'armée de Konoha. Son rôle consistera à se faire piéger par l'ennemi afin d'être au plus près de la cible quand nous agirons.

FIN DU FLASH BACK

-Ok ... Je vais tout vous dire ... En fait ...tout ce que je sais des plans du Kazekage c'est que ...

A cet instant précis, Ten'shi explosa le mur ouest de la pièce, l'inondant ainsi d'un flot d'une puissante lumière. Un kunai d'une de ses ailes vint se figer dans les liens qui retenaient Misekake prisonnier (ten'shi est une marionnette dont les ailes sont composées de milliers de Kunais). Ce dernier profita de l'effet de surprise pour s'évader, prendre le kunai et sauter là d'où venait la voix juvénile dans un hurlement :

-... je suis venu te tuer !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinsaku Nara
Junin de Konoha
♣ Sadomaso invétéré officiel

♠ Junin de Konoha♣ Sadomaso invétéré officiel
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 23
Localisation : Poitiers

MessageSujet: Re: Mission assassinat : Shinsaku Nara   Mer 5 Oct - 19:33

Le mur ouest de la cabane de bois explosa. Inondant la pièce de la lumière agressive du soleil. Mes yeux se refermèrent instinctivement et mon bras gauche vint se mettre en opposition aux rayons aveuglants. Un petit bruit de kunai arriva jusqu’à mes tympans puis la voix alarmée de Shizu retentit dans ma tête.

« Devant toi ! Le prisonnier ! »

Son stress était assez explicite pour que je puisse me rendre compte du danger qui nous guettait. Étant totalement aveugle, je fis la seule chose qu’il m’était possible de faire pour contrer une attaque frontale.

« Kage nui ! »

En moins d’une demi seconde une ombre noire se détacha du sol à mes pieds, remonta au niveau de ma taille et continua sa course horizontalement en face de moi telle une lance acérée. Un petit bruit répugnant s’ensuivit. Quelques gouttes de sang vinrent éclabousser mon visage. Alors que mes yeux se réhabituaient, je pus enfin constater l’état de l’homme qui avait tenté de m’assassiner. Son visage était crispé de rage et de douleur. Sa bouche était figée en un cri muet. Ses yeux grand ouverts ne savaient plus où regarder. Et son ventre était mystérieusement venu s’empaler sur un pieu noir.
Ma lance d’ombre se rétracta et le shinobi tomba lourdement sur le sol, un trou béant dans le ventre qui déversait un flot de liquide rougeâtre semblable à du sang.

« On bouge ! Vite ! »

Je pris rapidement Kakuzo par le bras et nous fîmes sortir par le trou dans le mur. Arrivé à l’air libre je fus rassuré de constater que le campement s’était déjà mis en alerte maximale et qu’une équipe médicale arrivait rapidement vers notre position.

« Occupez vous du prisonnier qui est à l’intérieur ! Faites en sorte qu’il survive ! »

Les trois médecins entrèrent avec une civière dans les décombres de la cabane et ressortirent le plus rapidement possible. L’homme qu’ils transportaient avait déjà tout l’air d’un cadavre.

« Que tout les genins se retirent de la zone ! Les chuunins vous avez le droit de vous replier ! Les autres vous restez ! C’est un ordre ! »

« Pourquoi ne pas les laisser se battre avec nous ? » protesta Kakuzo.

« Si le Kazekage a organisé un attentat contre notre campement principal ou même une tentative d’assassinat contre moi-même je doute qu’il ait choisi des shinobis de faible niveau. Mon but est d’assurer la sécurité des habitants de Konoha, ne l’oubliez pas. Néanmoins je crains aussi une diversion de l’ennemi par cette attaque trop directe et si il s’avère que nos assaillants ne valent pas mieux que celui de tout à l’heure nous pourront être assuré qu’il s’agit bel et bien d’un piège. Dites aux équipes d’anbus 4 et 7 de surveiller les alentours du campement. »

Kakuzo s’exécuta.

Un chuunin vint me voir d’un pas pressé. Il semblait avoir quelque chose d’important à me dire.

« Regardez là-haut ! C’est cette chose qui a fait exploser le mur. Dit-il en pointant du doigt un grand oiseau dans le ciel. Je l’ai vu quand elle a attaqué. C’est une sorte de pantin en bois avec des ailes de kunais. »

« Merci de l’info camarade. Surement un des fameux marionnettistes de Suna. Cela ne présage rien de bon… Equipe anbus n°2 ! Trouvez le marionnettiste et neutralisez-le ! C’est une priorité absolue ! Et si vous croisez les équipes 4 et 7 en route dites leur que le marionnettiste devient dorénavant leur objectif secondaire.»

Je fis un rapide signe de main en l’air et Rek vint se poser sur mon épaule deux secondes plus tard.

« Je veux que tu partes avec l’équipe 2 pour les aider à trouver le marionnettiste le plus rapidement possible. Tu m’a bien compris ? »

« Bien sûr que j’ai compris petit Nara. »

Sur-ce il s’envola à la recherche de son objectif.

« Vous autres restez en position et surveillez bien les alentours et n’oubliez surtout pas le ciel ! »

« Shinsaku ! Contacts à 10 heures ! Ils sont deux et avancent très rapidement !… L‘un d‘eux n‘est pas un humain…je dirait plutôt un gros chien. »

« Deux contacts au sud-sud-est ! L’un est humain et l’autre est semblable à un gros chien ! Tenez-vous prêt ! Ils avancent vite ! »

Soudain, un hurlement glacial retentit à l’orée de la forêt. Un silence de mort tomba sur le campement.

« Non pas un gros chien, un loup ! Et il est tout près. »


Dernière édition par Shinsaku Nara le Sam 8 Oct - 14:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu



Messages : 13
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Mission assassinat : Shinsaku Nara   Sam 8 Oct - 10:24

Misekake vit son illusion se faire empaler sur une sorte de pieu noirâtre, et s'affaisser lourdement sur le sol, baignant dans son "sang". Il eut un petit sourire. Personne ne semblait remarquer la présence de ce genjutsu. Tout se déroulait à merveille. Il chuchota dans son émetteur, sans que personne ne puisse entendre le moindre son émanant de lui.

"Saaya, ici Misekake, le plan a fonctionné, ils me croient mort ET faible, tout se déroule comme prévu. La cible est protégée par 2 équipes d'Anbus qui ceinturent le campement, profite de ton compagnon pour ouvrir une faille, Hiroka se charge de les occuper. Quand à moi, j'élimine les gardes du corps, comme convenu. Terminé."

Le "cadavre" gisait toujours à terre, tel un véritable mort. Le genjutsu de son clan était une merveille d'ingéniosité. L'illusion parfaite, la duplication factice : la possibilité de créer une exacte réplique de soi, trompant les sens afin de leur faire croire qu'elle est matérielle. Son avantage sur le Kagebunshin ? L'illusion ne disparaît pas après sa "mort". Ainsi, on peut très facilement laisser croire à son trépas. Et l'autre avantage sur le clone est sa consommation de chakra quasi nulle en ce qui concerne le maintien de la technique. Néanmoins, contrôler l'illusion afin que le chakra dont elle constituée se matérialise temporairement, comme lorsqu'il avait dû se laisser attraper par le piège mécanique, demandait un doigté légendaire. De plus, ces matérialisations exigeait bien davantage de chakra.

Pourtant, Misekake était à l'aise. Cette technique constituait son principal arsenal, et il était le seul membre de son clan à avoir atteint un tel niveau de maîtrise. Il fixa les deux anbus qui gardaient une des entrées du campement. Remontant son gant noir qui lui recouvrait tout l'avant-bras gauche, il sortit un kunai. Rapidement, il enchaîna les quelques mudras nécessaires, et créa deux autres répliques de lui-même qui restèrent immobiles, cachés derrière des arbres. Misekake jeta un rapide coup d'oeil à sa première illusion, dont le "sang" coulait toujours sur le sol. Il rompit alors le lien, et recouvra sa vue normale. Deuxième corde à son arc : ninja sensoriel. Il ne pouvait qu’appréhender la situation, n'étant pas très précis, mon l'impossibilité de le détecter compensait largement cette faiblesse. Pour finir, il pouvait voir par l'intermédiaire de ses illusions : une combinaison infaillible.

Il fit un simple mudra, et plaqua sa paume gauche contre le sol !

"Doton, le passage souterrain"

Il se fondit alors dans la roche, sans l'altérer d'aucune manière que ce soit. Misekake avait tout simplement disparut dans le sol ! Ses illusions fondirent alors sur les anbus, qui ripostèrent instantanément ! Les armes de jets frappèrent les illusions, les "tuant", et les faisant s'écrouler au sol. Les deux anbus de Konoha touchèrent la pierre brune une seconde plus tard, la gorge tranchée. Misekake était sorti de la terre, derrière eux, sans le moindre bruit. Un assassin.

Les deux illusions disparurent, maintenant inutiles.

"Ici Misekake, je progresse vers la cible. Terminé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission assassinat : Shinsaku Nara   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission assassinat : Shinsaku Nara
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shinsaku Nara
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Maison de Nara
» Une mission pour changer la face d'Haïti !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai no Shinobi ~ Forum RPG Naruto :: Archives :: Monde Shinobi :: Konoha Gakure no Satô :: Forêt de Konoha-
Sauter vers: