Senkai no Shinobi ~ Forum RPG Naruto


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nuit et blizzard...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyûji Hyûga
Administrateur
♣ Démon Hyûga
Déserteur de rang SS
○Acharné du Clavier
♠ Administrateur♣ Démon Hyûga♦ Déserteur de rang SS○Acharné du Clavier
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 23

MessageSujet: Nuit et blizzard...   Lun 26 Sep - 14:53

Kyûji marchait très lentement, un pas après l'autre, gelé jusqu'aux os. La nuit à Kiri était si glaciale qu'il ne s'y habituerait sans doute jamais... Et pourtant, cela allait faire 4 jours qu'il était ici, dans le pays de l'eau, à supporter les intempéries récurrentes et épuisantes. Il eut une pensée fugace pour Konoha, vite estompée par une désagréable sensation dans la main. Il la leva à hauteur d'oeil, et fixa avec attention ses doigts, puis sa paume. La douleur ne lui était pas inconnue. Il ferma le poing, agita ses doigts, les étira un à un. Rien. Kyûji abaissa le bras, et se remit en route. La sensation revint peu de temps après, il n'avait pas parcouru 10 mètres. La bague.

Depuis sa rencontre avec le ninja peintre, la bague avait recommencé à le faire souffrir, le réveillant parfois pendant la nuit. Il était épuisé, et avait abandonné son bandeau d'étoffe noire qui lui bandait les yeux. Il décida de s'asseoir sur un rocher, et fit une pause. Kyûji poussa un ultime soupir de soulagement, et se mit à réfléchir de nouveau.

Il était évident que le peintre qu'il avait vu avait un gros potentiel, Kyûji sentait ces choses-là. Néanmoins, le fait que sa rencontre coïncide avec le réveil de la nocivité de la bague lui paraissait davantage qu'un simple concours de circonstances, et il espérait fort que ses soupçons se révélassent inutiles. Davantage inquiet que rassuré, il continuait néanmoins à la porter, sachant pertinemment qu'il lui était impossible de l'ôter. S'il retrouvait les autres, il pourrait peut-être les détruire. Après tout, elle ne lui serait plus d'aucune utilité lorsqu'il contrôlerait Kyûbi et son incroyable vitesse. Mais encore fallait-il rassembler au minimum deux de ces reliques. Le collier était en la possession de Kazeigan. Tenter de la lui prendre relèverait de la folie, ou même de l'utopie. Par contre, le bracelet que possédait Shinsaku serait facile à se procurer.

- ... Sh...

Les mots restèrent coincés dans sa gorge. Il ne pouvait plus prononcer son prénom sans que la culpabilité, la peine et la nostalgie ne brisent son coeur en milliers d'éclats tranchants comme la glace. Une larme commença à perler au coin de son oeil. Il ne la retint pas. Elle coula lentement le long de sa mâchoire, avant de s'installer sous son menton, où elle se transforma en givre. La température baissait de manière significative. Mais Kyûji s'en moquait. Il avait abandonné son petit frère. Il avait voulu le tuer. Il avait failli le tuer. Il se recroquevilla sur lui-même, en ce rare instant d'émotion qui pouvait encore l'étreindre depuis sa fuite du village. Seul Shinsaku était encore capable de lui faire ressentir de la tristesse. Il ne se pardonnerait jamais d'avoir anéanti la seule famille qu'il ait jamais eue depuis la mort de ses parents. Avalant sa salive, qui coula avec difficulté en lui arrachant un grognement rauque, il sentit une présence à sa droite. Plusieurs mètres les séparaient, au moins 30. Il se leva, sans conviction.

N'importe qui aurait été incapable de discerner le shinobi qui se dirigeait vers lui. Mais les Byakugans de Kyûji se contentaient fort bien de la pâle clarté de la lune, et chaque geste, chaque mouvement du ninja de Kiri était passé au crible, analysé, interprété. Sa démarche était calme, détendue. Il ne l'avait sans doute même remarqué, ce qui expliquait son détachement. Kyûji ramena le rabat de sa cape noire contre son cou, et continua d'observer le nouveau venu. Des cheveux longs et blonds. Une tenue pâle, presque blanche. L'exact opposé de Kyûji, aux cheveux plus courts, et sombres lorsqu'il ne les changeait pas à l'aide d'un sort de métamorphose, et à la tenue entièrement noire. Un froid mordant se dégageait du shinobi de Kiri. Un froid surnaturel, trop intense pour venir du vent.

"Une technique Hyôton." déduisit rapidement Kyûji.

"Attention... Il est peut-être plus fort que tu ne l'imagines. Il faudrait mieux le tuer tout de suite..."

"Je dois encore rester à Kiri jusqu'à demain, je ne peux pas prendre le risque d'avoir tous les ninjas du village sur le dos à mon départ. Quel qu'il soit, je devrai trouver un terrain d'entente pacifique. Et puis qui sait, il pourrait peut-être faire un autre allié ?"

"Ta naïveté me rend malade..."

Kyûji remarqua que le ninja marchait sur l'eau. Il décida alors de l'y rejoindre, et s'engagea sur l'étendue aqueuse avec aisance. C'est en arrivant devant lui qu'il comprit que le shinobi ne marchait pas sur l'eau, mais sur une fine couche de glace qui apparaissait au fur et à mesure qu'il se déplaçait...

"Waoh... Impressionnant."

____________________________
-> Paroles et pensées de Kyûji
-> Paroles et pensées de Kyuji dans son moi intérieur (Kyuubi) et flash back
-> Paroles de Kyuubi
-> Paroles des autres personnes


L'Ombre et la Flamme... -> LE BALROOG !!!
Forum RPG Naruto - Senkai no Shinobi - SNS - Forum RP Naruto


Dernière édition par Gakuto Nobishi le Dim 2 Oct - 18:49, édité 2 fois (Raison : Orthographe (Oops))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakyo Kuzuki
Anbu de Kiri
♠ Anbu de Kiri
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Boarf... Devant mon pc... Derrière mon bureau... Partout et nul part à la fois !

MessageSujet: Re: Nuit et blizzard...   Dim 2 Oct - 18:27

Le soleil finissait sa lente descente vers la terre. Kakyo assit devant son chevalet peignait les aléas des océans, son estampe prenait forme petit à petit. Un simple passant l’aurait pris pour un peintre des rues de Kiri, loin de s’imaginer qui il était vraiment… Un Anbu de sa trempe passant le plus clair de son temps libre à peindre n’était pas un shinobi à craindre disait-on. Les ignorants étaient monnaie courante, mais cela était le choix du Kage du village, les Anbu ne devaient en aucun cas êtres démasqués sous peine de perdre toute crédibilité…

Un corbeau revint auprès de lui, l’animal au plumage noir-bleuté se posa doucement sur le haut du chevalet.


— Te revoilà enfin… Alors qu’as-tu vu de beau depuis le ciel ?

Pour toute réponse le corbeau se transforma en un morceau de papier, les inscriptions dessinées dessus expliquaient ce qu’il se passait dans les environs de Kiri.
Les membres du clan Karasu avaient la faculté de doter des Shiki de pouvoirs importants, la preuve en était avec l’oiseau noir.


— Les rues sont calmes… Le Kage est chez lui… Tiens… Etrange… Un nouveau venu…

Kakyo se leva, pliant son chevalet avec rigueur, il rejeta ses cheveux en arrière. La crinière blonde cascadait en fines mèches le long de son cou. La brise nocturne commençait à se lever sur les alentours de Kiri, portant avec eux le froid et l’humidité des océans.

Quelques pas, une certaine distance plus loin, il arriva chez lui. Une modeste maisonnée, pas plus grande qu’une autre. Des murs ocre, un toit de chaume et des portes et volets de bois. Elle était simple, mais chaleureuse. L’intérieur, décoré plus finement d’estampes plus belles les unes que les autres représentaient moult scènes.

Poussant un rideau rouge, Kakyo pénétra dans sa chambre, il appuya le chevalet contre un mur, et fit face au futon. S’agenouillant devant, ses bras se glissèrent en dessous. Les mains fouillaient à tâtons et finirent par trouver l’objet tant convoité.

Le shikomizue apparu entre ses mains. Une arme comme il n’en existait qu’une seule… La lame sélénite, Ayama… Des larmes s’écoulèrent sur ses joues pâles, le nom de celle qu’il avait aimée… La douleur, la rage, la haine… Tout lui revenait à ce moment précis.

Kakyo se releva, bénissant son arme par sa volonté, il attrapa sa veste et l’enfila.

L’homme au manteau blanc traversa le village calmement, personne ne devait savoir où il se rendait ni pourquoi il s’y rendait.

Sa main se plongea dans une de ses poches. Il en sortit un morceau de papier sur lequel, à l’aide d’une plume noire, Kakyo écrivit quelques notes.
Le papier s’envola dans le ciel, porté par la brise devenue désormais un léger vent frais.


— Shuku yô dô ! Hikû !

L’incantation finie, le Shiki se changea en un corbeau qui vint se poser sur l’épaule de son maître.
Un regard bleu océan se posa sur l’animal invoqué. Le message était clair, sans un mot, l’oiseau l’avait compris. Ses ailes se déployèrent et il prit son envol.

Kakyo sauta sur le toit d’une maison, et traversa Kiri de cette manière. Sautant de toits en toits, évitant ainsi de se retrouver hélé par des passants un peu trop insistants.

Le corbeau le dirigeait vers les océans, alors le nouveau venu n’était finalement pas qu’un simple voyageur… Seul un shinobi était capable de marcher sur l’eau.

Kakyo étira un large sourire sur son visage habituellement impassible, et s’approcha du nouveau venu. Non pas en marchant sur l’eau comme lui, mais en la gelant sous ses pas.
Son entrainement et ses apprentissages des techniques Hyôton, lui offraient quelques avantages, et non des moindres.

Le shikomizue en main, l’Anbu de Kiri s’approchait du Shinobi, avec un calme serein et détendu. Son manteau blanc immaculé flottait porté par le vent.

Doucement, son chakra abaissait la température du lieu, Kakyo préférait nettement le froid de Kiri aux chaleurs intenables d’autres contrées éloignées.


"Wa... nant."

Quelques bribes de mots parvinrent à ses oreilles, il fallait avouer que rares étaient ceux qui connaissaient ou utilisaient les techniques Hyôton. Et les quelques qui l’avaient vu le faire auparavant dormaient désormais au fond d’un bloc de glace…

— Mon nom est Kakyo. Je suis un habitant de Kiri (il valait mieux éviter d’éveiller quelques soupçons sur son réel rang), qui êtes-vous ? Simple voyageur égaré ou futur repas pour les poissons ?

Sa dernière phrase n’était guère une pointe d’humour, mais plutôt une mise à l’épreuve de son interlocuteur. La réaction de ce dernier lui permettrait de mieux le connaître, et surtout de savoir à qui il avait vraiment affaire…

Apprendre à connaître son ennemi, est la clef pour trancher dans sa faiblesse…


Dernière édition par Gakuto Nobishi le Dim 2 Oct - 18:59, édité 2 fois (Raison : Orthographe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyûji Hyûga
Administrateur
♣ Démon Hyûga
Déserteur de rang SS
○Acharné du Clavier
♠ Administrateur♣ Démon Hyûga♦ Déserteur de rang SS○Acharné du Clavier
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Nuit et blizzard...   Lun 3 Oct - 21:54

La réponse de Kyûji fut immédiate :

- Un voyageur. Simple, je ne pense pas, et égaré, certes non. J'avais remarqué que vous étiez de Kiri, seuls vous et vos compatriotes vous aventurez seuls par ici. Pour finir, j'ajouterai que vous n'êtes pas un simple habitant, mais un ninja, et que votre maîtrise du Hyôton témoigne de votre puissante. Vous êtes au moins juunin, et donc une menace potentielle si vous adoptiez une attitude agressive.

Surpris, son interlocuteur ne répondit rien. Alors qu'il allait parler, reprenant contenance, il fut interrompu par Kyûji.

- Vous ne devriez pas me sous-estimer. Moi, par exemple, je ne vous sous-estime pas. Le meilleur moyen de survivre dans ce monde hostile est de rester humble, et de considérer son adversaire à sa juste valeur. Vous êtes puissant, Kakyo. Bien plus que vous ne me l'admettrez jamais. Aussi, ne vous attendez pas à ce que je baisse ma garde en votre présence.

Kyûji se fendit d'un large sourire. Son but n'avait jamais été d'impressionner l'homme qui lui faisait face, mais lui, qui devait mentir à tout va, ne supportait pas l'hypocrisie. Un paradoxe qu'il ne comprendrait jamais. Dans tous les cas, il ne devait pas se faire un ennemi de cet homme. Car non seulement il pouvait constituer un allié de choix, mais le tuer serait long, pénible, et il risquait d'y laisser quelques plumes. Sans compter qu'ils alerteraient probablement les autorités de Kiri, n'étant pas si loin du village en lui même, et que par conséquent, Kyûji devrait partir avant le lever du jour. Ce qui risquait fort de le contrarier. Et il n'aimait pas être contrarié. Kyûji fut parcouru d'un frisson, puis fixa le ninja de nouveau. Il n'avait pas essayer de prendre la parole, semblant attendre quelque chose. Ce faisant, il jaugeait Kyûji du regard, le fixant dans les moindres détails. Le Hyûga le regarda alors dans les yeux. Ses globes d'ivoire semblaient hypnotiser le shinobi de Kiri, qui s'immobilisa. Kyûji cligna des yeux, rompant le contact visuel.

Il déclara à voix basse :

- Je comprend que vous vous méfiez de moi, mais j'ai une proposition à vous faire. Je suis extrêmement pressé, et je ne peux faire davantage votre connaissance, néanmoins j'ai confiance en vous, et vous me semblez fort talentueux. Croyez-moi, je sais de quoi je parle, je pense avoir connu des shinobis d'une puissance que vous n'imaginez même pas.

Re-sourire. L'homme ne bougeait pas, attendant sûrement qu'il finisse.

- Je dois me rendre à Kumo, car j'ai quelque chose d'une importance capitale à y faire. J'aurai probablement besoin d'alliés pour arriver à mes fins. Si l'aventure vous tente... Je serai ravi de vous avoir à mes côtés. Sachez avant tout que je ne vous trahirai pas, ce n'est pas dans mes habitudes.

Il lécha ses lèvres violettes d'un rapide coup de langue. Il redoutait ce qui allait suivre.

- Bien entendu, je suppose que vous voudrez d'autres informations me concernant... Je préfère éviter cette contrainte, mais je m'y plierai si votre venue en dépend. Je tiens beaucoup à vous avoir avec moi, Kakyo.

Rapide coup de langue derechef. Il avala sa salive, et rajusta son manteau. Kyûji ajouta d'une voix déterminée :

- Soyez sûr que vous trouverez satisfaction dans cette entreprise, quel que soit le gain que vous y chercherez. Argent, armes, techniques, aventure... Vous serez satisfaits.

Kyûji ne sut quoi dire d'autre, et préféra se taire. L'homme l'intriguait, et il aurait tout donné pour continuer à discuter avec lui. Un silence gênant s'installa entre eux. Kyûji, toutefois, ne montra aucun signe des tourments intérieurs qui se déchaînaient en lui. Maîtrise de soi, calme olympien. Fidèle à lui même, l'assassin de l'ombre...

____________________________
-> Paroles et pensées de Kyûji
-> Paroles et pensées de Kyuji dans son moi intérieur (Kyuubi) et flash back
-> Paroles de Kyuubi
-> Paroles des autres personnes


L'Ombre et la Flamme... -> LE BALROOG !!!
Forum RPG Naruto - Senkai no Shinobi - SNS - Forum RP Naruto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakyo Kuzuki
Anbu de Kiri
♠ Anbu de Kiri
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Boarf... Devant mon pc... Derrière mon bureau... Partout et nul part à la fois !

MessageSujet: Re: Nuit et blizzard...   Mer 19 Oct - 17:17

[HRP : Désolé c'est court... Mais franchement c'est le premier RP que je reprends depuis un moment... Pour mon "retour" direction les absences ! Razz]

Le long monologue du visiteur (enfin) terminé, Kakyo le regarda de ses yeux bleus glace.
Non sans dissimuler un sourire amusé, il passa sa main droite dans les cheveux.


— Et bien, et bien… Voilà donc quelqu’un qui a la langue bien pendue… J’espère au moins que votre désir d’arriver à vos fins en soit de même… J’utilise volontairement vos paroles… N’en soyez pas vexé… C’est juste que j’aime particulièrement ce paysage… Il me rappel bon nombre de shinobi…

Kakyo créa un fauteuil de glace et s’assit dessus. Invoquant un nouveau Shiki, l’oiseau noir se posa sur son épaule et l’Anbu caressa le cou de l’animal avec tendresse.

— J’espère vraiment que votre bon plaisir de voyager en ma compagnie n’est pas une ritournelle afin de m’engager pour mieux me tuer… N’en doutez point qu’au moindre faux pas… Je vous transformerais en bloc de glace… Cela étant… Quelle sera notre prochaine destination ?

Son visage s’illumina un bref instant d’un sourire sadique. Malgré tous ses efforts jusqu’à aujourd’hui, personne ne possédait une telle puissance démoniaque en lui. Et voilà enfin un shinobi à la hauteur de ses espérances… Lui au moins serait finalement capable de l’aider à venger son clan…

Ou peut être pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuit et blizzard...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuit et blizzard...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit dans le blizzard. Cauchemard ou début d'un rêve ? [Médée]
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai no Shinobi ~ Forum RPG Naruto :: Archives :: Monde Shinobi :: Kiri Gakure no Satô :: Les iles de Kiri-
Sauter vers: