Senkai no Shinobi ~ Forum RPG Naruto


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une page se tourne...

Aller en bas 
AuteurMessage
Kyûji Hyûga
Administrateur
♣ Démon Hyûga
Déserteur de rang SS
○Acharné du Clavier
♠ Administrateur♣ Démon Hyûga♦ Déserteur de rang SS○Acharné du Clavier
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 24

MessageSujet: Une page se tourne...   Jeu 2 Juin - 18:13

Kyûji était allongé à même le sol, dans l'herbe, dans un recoin de la vallée où il s'était installé. Temporairement. Depuis la fameuse nuit, et son arrivée à Iwa, il avait changé une dizaine de fois de cachette en seulement deux semaines. S'il se faisait retrouver, il devrait partir à nouveau. Il ferma les yeux, profitant d'être à l'abri, loin de toute patrouille, pour se reposer.

C'était l'aube. Le soleil commençait à percer entre les sommets aiguisés des montagnes, et déversait sa pâle lueur dans la vallée, qui sortait doucement de sa torpeur. Les oiseaux se mettaient à chanter, les fleurs ouvraient leurs pétales, dévoilant leur coeur lumineux aux yeux de tous. Kyûji ouvrit les yeux, contemplant le paysage féerique qui se déployait devant lui. Il poussa un faible soupir, et se leva tranquillement. Cette vallée était une des rares d'Iwa à être couverte de végétation, la cuvette formée par les montagnes protégeant l'écosystème de la sécheresse. Ailleurs, tout n'était que roche, sable, et désolation. Il espérait pouvoir rester ici un moment, mais cela n'était que peu probable. Il inspecta les environs, et s'étira. Dans une semaine, il partirait d'ici.

La tristesse qui l'avait anéanti après avoir dû fuir le village s'était peu à peu estompée, laissant place à un gouffre gigantesque qui dévorait, tel un monstre à la faim inextinguible, ses pensées, son esprit, et ses rêves. Depuis, il se contentait de rester loin de toute civilisation, tel un fantôme, invisible. Son passé résonnait douloureusement dans son crâne désormais vide, comme un écho. Faire le parallèle était aisé. L'accepter, beaucoup moins.

Kyûji n'avait plus personne à qui parler, excepté le Démon, à qui il n'avait plus adressé la parole depuis sa fuite. Étrangement, le Bijuu n'avait pas non plus essayé de lui faire la conversation, ni pour le narguer, ni pour s'en moquer. De plus, il n'avait pas tenté de profiter de sa faiblesse actuelle pour prendre le contrôle de son corps, comme s'excusant de ce qui s'était passé. Evidemment, cela ne se pouvait, mais il agissait clairement comme tel. Alors que Kyûji se tenait prostré, les bras enserrant ses jambes repliées contre lui-même, le Démon deigna enfin lui parler. Le Hyûga se laissa alors sombrer dans son demi-sommeil, pour voir de quoi il retournait.

...

- Tu as fini de te lamenter ? Ou bien vas-tu encore passer des semaines entières à ruminer tes actes ? ce qui est fait est fait. Il n'y a rien à regretter.

- Si. J'ai fait des choses que je n'aurais jamais dû faire. Me venger en tuant Douijin était une chose. Massacrer mon clan, tuer Kazeigan et manquer détruire Konoha, Shinsaku avec, en était une autre.

Sa voix tremblait, et on sentait qu'il était à deux doigts d'éclater en sanglots. Dieux, que c'était difficile de ressasser tout ça... Il n'avait pas encore tourné la page, et chacun de ses mots lui brûlait le coeur comme un tison.

- C'était le destin. Tu n'y pouvais rien, cela devait se produire. Ta haine était plus la forte, elle aurait éclaté tôt au tard.

- OUI MAIS C'EST TA FAUTE !

Des larmes coulèrent sans retenue le long de sa mâchoire crispée, alors qu'il hurlait toute sa rage et sa peine accumulée depuis l'accident. Kyûbi resta interdit.

- J'étais heureux avant que tu viennes tout gâcher ! J'avais un ami qui avait de la considération pour moi ! OUI j'étais confiné en haut de mon arbre pour que personne ne sache que j'existais mais NON je n'étais plus seul ! Quand j'ai rencontré Shinsaku, j'ai cru que nous pourrions être ami nous aussi pendant longtemps, mais il a fallu que TOI tu viennes t'en mêler ! Si tu n'avais pas existé...

- Tu ne l'aurais jamais rencontré.

La répartie, cinglante, de Kyûbi interrompit le jeune homme, qui lui jeta un regard interloqué. Il exigeait des explications de sa part, que le démon lui donna sans peine :

- Pourquoi Shinsaku t'a-t-il rencontré ? Rappelle-toi, la seule et unique raison qui vous a faits vous croiser était... moi. Si je ne t'avais pas mis en colère, Shinsaku ne serait pas venu inspecter les lieux, ne sentant pas de haine. Tu me dois ta rencontre avec cet avorton.

Réalisant la véracité des paroles du Bijuu, Kyûji cru que le monde allait s'effondrer. Ses jambes se mirent à trembler, ne soutenant plus son propre poids, et il s'écroula.

- ... Tu n'espères pas des remerciement, si ?

- Pas vraiment... Juste que tu te rendes compte tout ce que j'ai pu t'apporter, dit Kyûbi en faisant la moue.

- Kyûbi...

- Hmm... ?

- Pourquoi es-tu dévoré par la haine ?

Le démon renard montra les crocs, et prononça en sifflant :

- Parce que c'est MA destinée...

Kyûji lui tourna alors le dos, et se releva lentement, toujours faible. D'une voix atone, il murmura une ultime phrase :

- Alors je m'opposerai au Destin de toutes mes forces.

Il s'éloigna de la cage d'un pas mesuré, et disparut dans l'ombre...

...

Kyûji se leva, et épousseta ses vêtements. Ironie du sort, sa tenue d'Anbu avait été déchiquetée par des loups la première fois qu'il avait dormi à Iwa, attirés par le sang dont elle était imprégnée. Et tout ce qui lui restait était, plié au fond de son sac : les vêtements typiques des Hyûgas. Il était donc obligé de les porter, assumant alors pleinement son sang. Mais pas une seule fois il n'avait pu les regarder sans sentir la culpabilité lui serrer le coeur. Là encore, ses yeux s'humidifièrent, bien qu'aucune larme ne coulât. Il rassembla ses affaires, et décida d'aller s'entraîner. Il était temps de bouger.

...

Torse nu, Kyûji enchaînait les katas, exercices qui ne lui demandèrent aucun effort, même pour les plus ardus d'entre-eux. Las de frapper le vide, il décida alors de travailler sur son nouveau projet. Il avait du travail...

"Qu'as-tu en tête... ?"

Kyûji s'autorisa un sourire en coin. Il plaçait de grands espoirs dans cette entreprise difficile

"Tu verras bien..."

Une sphère de chakra se forma en tourbillonnant dans sa main droite.

"Tu sais pertinemment que seul Naruto a réussit."

"Si lui a réussi, alors pourquoi pas moi ?"

Contemplant le rasengan qui accélérait jusqu'à produire un léger sifflement continu, Kyûji sut qu'il maîtriserait la bombe Bijuu sans Kyûbi. Cela ne faisait pas l'ombre d'un doute.

____________________________
-> Paroles et pensées de Kyûji
-> Paroles et pensées de Kyuji dans son moi intérieur (Kyuubi) et flash back
-> Paroles de Kyuubi
-> Paroles des autres personnes


L'Ombre et la Flamme... -> LE BALROOG !!!
Forum RPG Naruto - Senkai no Shinobi - SNS - Forum RP Naruto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une page se tourne...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti tourne la page... enfin !
» Page Jaune haitienne ? ( Yellow page)
» Faut il tourner la page et oublier ???
» Tourne la Grande Ourse, tourne la Petite Ourse (PV Justin)
» Gros mekk tourne boulon et Gros mekk la feraille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai no Shinobi ~ Forum RPG Naruto :: Archives :: Monde Shinobi :: Iwa Gakure no Satô :: Les grandes montagnes d'Iwa-
Sauter vers: