Senkai no Shinobi ~ Forum RPG Naruto


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La dernière aurore

Aller en bas 
AuteurMessage
Kazeigan Gutari
Fondateur
♣ Hokage
Epéiste des Flammes
○ Chicaneur de Première
♠ Fondateur♣ Hokage♦ Epéiste des Flammes○ Chicaneur de Première
avatar

Messages : 361
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 23
Localisation : En guadeloupe, isolé de vous tous :(

MessageSujet: La dernière aurore   Mar 10 Mai - 22:02







La dernière aurore

La folie est une idée subjective que l'homme a imposée. La folie est, par définition tout ce qui possède un raisonnement différent de la majorité mais, qu'est ce que la véritable folie ? Serait ce la société qui tomberait dans les méandres de la folie ? Non, nous n'avons ni le pouvoir de décréter une personne folle ni celui de la décréter saine d'esprit vis à vis d'un population. Non. Le seule pouvoir que nous ayons réellement est celui d'observer.




L'hopital. Telle était la destination de Kazeigan en cette nuit qui touchait alors à sa fin. En effet, depuis la fin de l'épreuve, il avait héré sans but dans la forêt pendant des heures et était tombé sur Isaki Uchiha avec qui il avait brillament combattu. Ses yeux avaient finit par reprendre leur couleur initiale mais la rage qui se lisait encore dans ses yeux aurait fait peur à un aveugle . Il était alors assoifé de sang et marchait doucement vers sa prochaine proie...

*L'hopital ... Il faut que j'aille à l'hopital ...*

Trainé par ce sentiment de haine, Kazeigan avançait lentement vers la lumière dorée qui commençait à transpercer de part en part le ciel d'encre. Arrivant devant la porte du village, le visage du Kyûdaime avait tellement changé , ses traits étaient si tendus et ses yeux si haineux que les gardes mirent un moment avant de le reconnaitre et le prirent au début pour un intru mais, même alors qu'ils l'avaient prit pour un autre, ils ne bougèrent pas le petit doigt : cet homme les terrifiait du plus profond de leur ame ! Lorsque il passa devant eux, le sentiment de terreur s'amplifia soudainement et une sensation de rafraichissement surnaturel de l'athmosphère les envahit alors les tétanisant ainsi .

Kazeigan avançait alors d'un pas décidé vers le centre-ville : Il approchait du but, il approchait de sa proie et cela lui donnait plus de force ! Cela le lançait dans un élan encore plus vif !

A l'instant même où Kazeigan toucha la poignée de la porte de l'Hopital , le hokage se força à changer du tout au tout son expression corporelle : Son visage crispé se détendit, ses sourcils froncés reprirent leur habituelle place horizotale. Seuls ses yeux gardaient la teinte rougeoieante qu'impliquait le port du collier de la mort. Le port de la haine pure. La porte grinça doucement, réveillant la réceptionniste qui sommeillait alors.



-Bien le bonjours jeune demoiselle, désolé de vous déranger de si bonne heure mais, j'ai une visite des plus importantes à effectuer en ces lieux. Pourriez vous m'indiquer la chambre d'Isao de Kumo ?

En effet, kazeigan n'avait entendu que le nom de cet homme et ne savait rien d'autre de lui que son visage, son prénom et son village.

-Chambre 304 , 4ème étage, la chambre du fond bailla la jeune femme encore toute endormie

Kazeigan monta lentement les marches de l'hopital en repensant à toutes les fois où il l'avait lui même franchit dans le passé pour prendre des nouvelles d'un proche ou même pour ses quatres années de ninjutsu médical. En fait, ce lieu était comme sa deuxième maison, il était chargé pour lui de souvenirs. Soudain, kazeigan interrompit le cours de ses pensées : Il venait de se rendre compte que machinalement il s'était de lui même arrété au 4ème étage.

Reprennant du poil de la bête et oubliant toute nostalgie, Kazeigan fonça jusqu'au fond du couloir puis, quand il apperçut la pancarte "chambre 304 , ne déranger sous aucun prétexte", le hokage ouvrit la porte en fracas, faisant ainsi sursauter le malade qui était branché à une machine qui controlait son rythme cardiaque en émétant des "bip" réguliers

-Mais qu'est ce que ...

-Ecoutes moi bien petit con ! cria Kazeigan en arrachant isao, en le soulevant avec son unique bras et en le plaquant contre le mur. Aujourd'hui, et par ta faute, Shinsaku, kyuji et moi, on a faillit se faire bannir de Konoha voir même se faire pendre ! De plus, une guerre entre Iwa et Konoha va avoir lieu par ta faute ! Tout sa parce que tu voulais venger ton foutu frère malgré ton manque flagrant de niveau ! Je ne t'ai pas tué parce que Kyuji était dans le coin mais ... Maintenant, où vois tu ton sauveur ? Nulle part !!! Renonce au titre de Juunin ou ceci pourrait très bien être ta dernière aurore !!!!

(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia




Dernière édition par Kazeigan Gutari le Dim 22 Mai - 21:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://senkainoshinobi.forumgratuit.org
Isao Takarashi
Juunin de Kumo
♣ TC de Kyuji Hyuga
♠ Juunin de Kumo♣ TC de Kyuji Hyuga
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Re: La dernière aurore   Mer 11 Mai - 20:23

Isao avala sa salive avec difficulté, sentant le sang lui couler dans la gorge. Le Hokage était effrayant. Un avatar de haine incontrôlée et frénétique. Il soupira. Tous les shinobis de Konoha étaient-ils aussi coléreux ? Il supposait que non. Mais étant donné qu'il avait appelé le ninja masqué par son prénom, Isao supposait qu'ils étaient proches, et il était possible que cette haine leur soit commune pour une bonne raison. Malgré sa faiblesse physique, il n'avait rien perdu de son sens de déduction. Un réflexe. Il avait toujours été curieux.
Calmement, il prit le poignet du Hokage dans ses mains, et prononça d'une voix faible :

- Vous devriez me lâcher Gutari-sama... Me tuer ne vous apporterait que des ennuis. Je ne vous oblige cependant à rien, vous êtes libre de continuer à m'étrangler.

Il toussa, et un peu de sang éclaboussa la main du Kage. Celui-ci ne desserra pas son emprise, au contraire, il ne fit que serrer davantage le cou du ninja. Isao grogna de souffrance. Respirer lui devenait pénible, il haletait.

- Pour ce qui est de participer ou non... Je ne répond qu'aux ordres de la Raikage. Et étant donné que vous n'avez aucune influence sur elle... Je vous demanderai de me lâcher. Cette fois-ci, c'est un ordre. La Raikage de Kumo vous l'ordonnerait si elle était là.

Il observa son interlocuteur devenir de plus en plus furieux, et lorsqu'un air de dédain se dessina sur le visage de ce dernier, Isao lui coupa la parole, avant qu'il en commence sa phrase :

- Je sais ce que vous allez me dire : "Mais la Raikage n'est pas là !" Vous devriez savoir que Inuzuka-sama sait tout. Et elle est-ici.

Un aboiement sonore se fit entendre, et un des chiens de la Raikage poussa la porte avec son museau, avant d'entrer dans la pièce. Il se mit à grogner, et fixa le Hokage d'un oeil hargneux. Isao sourit.

- Inuzuka-sama prend soin de ses shinobis, dit-il d'un air radieux malgré le sang qui lui coulait de la bouche. Je savais qu'elle serait là...

Sur le point de s'évanouir, il prononça une dernière phrase :

- La seule manière pour moi de remercier et d'honorer Inuzuka-sama est de réussir cet examen... vous ne m'en empêcherez pas.

Épuisé, il sombra dans les ténèbres. Il avait besoin de repos. La dernière chose qu'il vit furent les yeux haineux du Hokage de Konoha...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinsaku Nara
Junin de Konoha
♣ Sadomaso invétéré officiel

♠ Junin de Konoha♣ Sadomaso invétéré officiel
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 24
Localisation : Poitiers

MessageSujet: Re: La dernière aurore   Mer 11 Mai - 20:29

Pendant ce temps là du côté de Shinsaku Nara…

La fin de la seconde épreuve avait été tendue. Notamment à cause de l’intervention du jeune shinobi de Iwa. Pris de fatigue, je m’éclipsai du groupe de participants dès que j’en eu l’occasion. Je pris rapidement la direction de la résidence des Nara sans m’occuper des étales des nombreux marchants qui longeaient la rue bien que la faim me tiraillait le ventre. J’entrai sans frapper en faisant peur à ma mère qui faisait la cuisine. Je lui fis un bref salut, les yeux mis clos par la fatigue. Sans attendre sa réponse j’entrepris de monter les escaliers d’un pas lent et maladroit. Arrivant enfin dans ma chambre, je m’affalai sur mon lit sans prendre le temps de me changer. J’étais parti pour au moins 16 heures de sommeil.

« Shinsaku ! Lèves toi ! »

« hooo non pas maintenant papa… il est 3 heures du matin pfff galère… HEIN ! Heu… désolé maître Hokage… mais qu’est-ce que vous faite ici ? »

« J'ai une mauvaise nouvelle Shinsaku : L'attaque de yonbi a éveillé de la haine auprès de tous si bien que les situations sont tendues. Etant données les circonstances, je me vois dans l'obligation de t'interdire de finir l'examen Juunin : Sa donnerait une bonne fois pour toute la preuve à Kosui que je suis impliqué dans cette affaire de démon : imagine ce que penseront les gens en voyant nos relations et ta réussite à l'examen... A tous les coups, ma tête va sauter ! Je suis désolé de te dire sa, mais, si tu refuse, je vais être contraint d'utiliser la force ! »

Il me fallut bien 20 secondes pour me désembrouiller l’esprit et analyser les paroles de Kazeigan.

« Heu… Je ne vois pas pourquoi les gens seraient mis au courant du lien qui nous unis. Je sais très bien que les soupçons sont bien présent mais il suffit d’être naturel. Depuis le début de l’examen je ne suis pas sorti du lot alors mis à part l’accusation de ce jeune inconscient rien ne prouve que nous nous connaissons personnellement. De plus rien ne dit que je vais réussir l’examen, je me débrouillerai du mieux que je peux avec mes propres moyens. J’ai conscience que les spectateurs, s’il y en a, épieront le moindre de mes gestes. Et puis de toute façon je ne me suis pas fait aidé dans la 2ème épreuve. Vous avez surtout perturbé ma petite promenade en forêt, ce qui ne m’a fait gagner qu’un fardeau jusqu’à la ligne d’arrivée. Si nous restons discret et naturel rien n’arrivera. Je vous trouve bien agité pour un Hokage et vos conclusions sont trop hâtives. Prenez le temps de réfléchir, un petit soupçon ne va tout de même pas faire peur à un homme comme vous. Et j’insiste, je participerai ! »

Je fis un bâillement bruyant avant de me recoucher en tournant le dos à Kazeigan. Toute protestation de sa part serait inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazeigan Gutari
Fondateur
♣ Hokage
Epéiste des Flammes
○ Chicaneur de Première
♠ Fondateur♣ Hokage♦ Epéiste des Flammes○ Chicaneur de Première
avatar

Messages : 361
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 23
Localisation : En guadeloupe, isolé de vous tous :(

MessageSujet: Re: La dernière aurore   Mer 11 Mai - 21:37

<div style="width: 98%; min-height: 400px; margin: auto; background: url(http://i26.servimg.com/u/f26/15/26/84/07/captur13.png) repeat; border: 5px solid #000000; border-radius: 200px; -moz-border-radius: 200px; -o-border-radius: 200px; -htm-border-radius: 200px; -webkit-border-radius: 200px; font-family: comic sans ms; text-align: justify; padding: 10px;">

<span style="display: block; width: 70%; height: 25px; margin: auto; background-color: #1b1b1b; border-radius: 10px; -moz-border-radius: 10px; -o-border-radius: 10px; -htm-border-radius: 10px; -webkit-border-radius: 10px; border: 1px solid #000000; font-family: arial black; font-size: 28px; text-align: center; color: #ffffff; padding: 4px; letter-spacing: 4px; text-shadow: 2px 2px 1px #000000;">La dernière aurore</span>

<span style="display: block; float: left; width: 300px; height: 150px; background: url(http://i26.servimg.com/u/f26/15/26/84/07/la_der10.png) center center; margin-left: 10px;border: 3px solid #000000; border-radius: 10px; -moz-border-radius: 10px; -o-border-radius: 10px; -htm-border-radius: 10px; -webkit-border-radius: 10px;"></span><span style="display: block; float: right; width: 300px; height: 150px; overflow: auto; margin-right: 10px; background-color: #1b1b1b; border: 3px solid #000000; border-radius: 20px; -moz-border-radius: 20px; -o-border-radius: 20px; -htm-border-radius: 20px; -webkit-border-radius: 20px; color: #9a9a9a; padding: 10px; font-style: italic; letter-spacing: 2px;">"Aujourd'hui, et par ta faute, Shinsaku, kyuji et moi, on a faillit se faire bannir de Konoha voir même se faire pendre ! De plus, une guerre entre Iwa et Konoha va avoir lieu par ta faute ! Tout sa parce que tu voulais venger ton foutu frère malgré ton manque flagrant de niveau ! Je ne t'ai pas tué parce que Kyuji était dans le coin mais ... Maintenant, où vois tu ton sauveur ? Nulle part !!! Renonce au titre de Juunin ou ceci pourrait très bien être ta dernière aurore !!!!" Qu'arrive t il à kazeigan ? Serait il devenu fou ?</span>

<table style="width: 90%; margin: auto;"><tr><td style="width: 300px; vertical-align: top;"><span style="display: block; margin: 5px; color: #9a9a9a; letter-spacing: 2px;">

POUR ISAO TAKARASHI

<span style="text-shadow: 2px 2px 3px #000000; color: #fdf643;">- Vous devriez me lâcher Gutari-sama... Me tuer ne vous apporterait que des ennuis. Je ne vous oblige cependant à rien, vous êtes libre de continuer à m'étrangler. Pour ce qui est de participer ou non... Je ne répond qu'aux ordres de la Raikage. Et étant donné que vous n'avez aucune influence sur elle... Je vous demanderai de me lâcher. Cette fois-ci, c'est un ordre. La Raikage de Kumo vous l'ordonnerait si elle était là. Je sais ce que vous allez me dire : "Mais la Raikage n'est pas là !" Vous devriez savoir que Inuzuka-sama sait tout. Et elle est-ici. Inuzuka-sama prend soin de ses shinobis, dit-il d'un air radieux malgré le sang qui lui coulait de la bouche. Je savais qu'elle serait là... La seule manière pour moi de remercier et d'honorer Inuzuka-sama est de réussir cet examen... vous ne m'en empêcherez pas. </span>

Isao avait marqué des pauses dramatiques en crachautant quelques gouttelettes de sang de temps à autres. Cela répugnait Kazeigan : Non pas la vue du sang mais la vue d'un tel ramassis d'echec qui deviendrait Juunin sans le mériter. Cet homme, plus vieux même que lui était encore resté au grade de Chuunin et avait vu son frère mourir devant ses yeux sans pouvoir le venger de ses propres mains par simple manque de puissance. Il le dégoutait réellement. Resserrant son étreinte sur lui, Kazeigan ne détourna pas un instant son regard des yeux noisette de sa victime. Pas même pour vérifier que le chien géant ne lui sauta dessus.

<span style="text-shadow: 2px 2px 3px #000000; color: #b44141;">-Isao, Isao , Isao ... Je suis malheuresement dans le regret de vous annoncer que Kosui-san est l'une de mes vieilles connaissances. Voyez vous, le clan Inuzuka est à l'origine un clan d'appartenance tout ce qu'il y a de plus local : il a été créé ici même, à Konoha. Kosui-san et moi, nous nous connaissons depuis l'époque où elle vivait encore devant ces sept statues. Pour en revenir au fait, je ne néglige en rien l'omniprésence d'aucun des Kage puisque moi même j'ai mes sources néanmoins, je ne suis pas du même avis que vous en ce qui concerne la présence de ce chien : Si il l'avait voulut , il m'aurait empêché d'entré avant même j’aperçoive la porte de votre chambre. Maintenant, deux solutions s'offrent à nous qui malheuresement aboutissent au même résultat : Soit Kosui a ammené son chien ici pour qu'il m'aide à faire disparaitre votre corps, soit elle l'a posté pour vous protéger mais visiblement cette gentille bête a un instinct de survie supérieur à l'envie de vous sauver de mes griffes. Nous pouvons donc en conclure que vous êtes dans la merde mon pauvre.</span>

Bien que la situation ait été critique pour Isao, ce dernier ne se démonta pas, dévisageant le hokage avec ses yeux marrons sur lesquels la determination se reflétait. Puis, laissant Isao sans voix, Kazeigan se mit à rire d'un rire franc, libre et tout ce qu'il y a de plus normal : Il s'amusait tout simplement. Puis, reprenant son souffle, Kazeigan reposa délicatement Isao sur son lit et s'asseyant à coté de lui, il expliqua son hilarité. Isao , quant à lui, si étonné de ce brutal retournement de situation, en avait la machoire qui se décrochait :

<span style="text-shadow: 2px 2px 3px #000000; color: #b44141;">-Moi, Kazeigan Gutari, huitième héritier de Konoha, Kyûdaime hokage, membre du clan Gutari, je déclare cet examen terminé ! Isao Takarashi, vous êtes désormais un Juunin à part entière de Kumo.</span>

Soudain, rajoutant encore à la surprise d'Isao, Kosui Inuzuka sortit de derrière la porte , à coté de son chien aux dimensions considérables :

<span style="text-shadow: 2px 2px 3px #000000; color: #d714e3;">-Isao, tu as brillament réussit le test de torture ! Je suis fière de toi ! Au moins un membre de Kumo aura réussi totalement l'examen ! Et puis surtout ...</span>

Coupant kosui dans son "touchant" petit discourt, Kazeigan racla bruiament sa gorge puis, reprennant son sérieux et avec lui, celui des deux autres shinobi, kazeigan reprit :

<span style="text-shadow: 2px 2px 3px #000000; color: #b44141;">-En consultant les dossiers et à l'aide de Kosui , j'ai réussit à récolter suffisement d'information sur toi pour savoir comment te faire chanter, comment te faire craquer ... Mais, ce test consistait surtout à mesurer ta résistance à la pression. Néanmoins, tu dois faire attention à ce que tu racontes : bien que tu sois plus agé que moi, tu me dois le respect le plus profond car en tant qu'Hokage, contrairement à ce que tu pense, comme tu es sur mes terres, j'ai tous les droits sur toi. Quant à Kosui, il est vrai que nous nous sommes connus il y a de cela quelques années mais passons, ce n'est pas aussi important que cela, sur ce, je vais te laisser te reposer. Tu pourras partir pour Kumo quand bon te sembleras. </span>

Soudain, Kazeigan explosa avec un amer sentiment dans la bouche d'avoir offert de la confiture à un cochon, dévoilant ainsi sa véritable identité : un simple jutsu de multiclonage.


<td style="width: 300px; vertical-align: top;"><span style="display: block; margin: 5px; color: #9a9a9a; letter-spacing: 2px;">

POUR SHINSAKU NARA

<span style="text-shadow: 2px 2px 3px #ffffff; color: #000000;">-Heu… Je ne vois pas pourquoi les gens seraient mis au courant du lien qui nous unis. Je sais très bien que les soupçons sont bien présent mais il suffit d’être naturel. Depuis le début de l’examen je ne suis pas sorti du lot alors mis à part l’accusation de ce jeune inconscient rien ne prouve que nous nous connaissons personnellement. De plus rien ne dit que je vais réussir l’examen, je me débrouillerai du mieux que je peux avec mes propres moyens. J’ai conscience que les spectateurs, s’il y en a, épieront le moindre de mes gestes. Et puis de toute façon je ne me suis pas fait aidé dans la 2ème épreuve. Vous avez surtout perturbé ma petite promenade en forêt, ce qui ne m’a fait gagner qu’un fardeau jusqu’à la ligne d’arrivée. Si nous restons discret et naturel rien n’arrivera. Je vous trouve bien agité pour un Hokage et vos conclusions sont trop hâtives. Prenez le temps de réfléchir, un petit soupçon ne va tout de même pas faire peur à un homme comme vous. Et j’insiste, je participerai !</span>

Puis, soudain, le jeune nara, afin de faire bonne mesure en ce qui concerne la tradition ancestrale de son clan, reprit sa discussion avec son oreiller là où elle en était. Néanmoins, Kazeigan n'en ayant pas finit avec le jeune homme applaudit ce dernier qui se retourna immédiatement avec un air surpris :

<span style="text-shadow: 2px 2px 3px #000000; color: #b44141;">-Shinsaku Nara, en ce jour, dans votre maison familliale et à jamais, je vous sacre, en tant que Hokage huitième du nom , membre et chef du clan gutari, Juunin à part entière de Konoha ! Ceci était un test à la torture que tu as brillament réussit. En réalité, il n'y a pas de troisième épreuve si ce n'est ça : tous les participants ont vu arriver chez eux un Kazeigan qui les a fortement dissuadé de quitter l'examen. Je peux te dire que ... tu es déjà le cinquième à m'avoir répondu et que seul Isao et toi avez réussit le test pour l'instant. Maintenant, je vais te laisser avec tes parents. Tu pourras annoncer la bonne nouvelle à Kyûji demain matin .</span>

Kazeigan explosa ainsi dans la chambre du jeune homme laissant ainsi ses parents entrer à toute allure dans sa chambre et le serrer dans ses bras tandis qu'une étrange impression que quelque chose se passait dans son dos lui monta à la gorge ...



</td>
</tr></table>

<span style="display: block; text-align: center;"><a style="font-size: 10px; color: #4c4c4c;" href="http://www.never-utopia.com">(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia</a></span>
<div style="clear: both;"></div>
</div>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://senkainoshinobi.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La dernière aurore   

Revenir en haut Aller en bas
 
La dernière aurore
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» D'un coeur brisé naîtra une passion dévorante [Aurore]
» CADEAUX POUR AURORE
» [Cimetière] Funéraille d'aurore
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» Découvert d'une sœur (PV Aurore sanglant)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai no Shinobi ~ Forum RPG Naruto :: Archives :: Monde Shinobi :: Konoha Gakure no Satô :: Rues de Konoha-
Sauter vers: