Senkai no Shinobi ~ Forum RPG Naruto


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Uki Hotaru
Junin de Kiri
♣ La folle de service

♠ Junin de Kiri♣ La folle de service
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Sam 2 Avr - 14:08

    Bwaaa… Le matin, sincèrement, pourquoi c’est di dur de se lever ? Enfin, aujourd’hui, la jeune fille dut se lever bien tôt afin de se préparer à sa mission. Elle sera de garde aujourd’hui, au niveau de la Porte Ouest. C’était la porte principale, où devait passer toutes personnes voulant se rendre à Kiri. Bref, c’était une mission de garde. Elle le serait de quatre à treize heures, soit durant neuf heures. La relève aura lieu à la fin de sa période, soit quand la faim et la soif tenailleraient, tout comme la fatigue, la jeune et frêle gamine de dix-sept printemps.
    Enfin. Trois heures à peine… La jeune fille avala son petit déjeuner rapidement, et s’empara d’une bouteille de café. Elle en bu quelques gorgées, avant de reposer celle-ci. S’équipant, elle revêtit son si peu classe et si peu belle veste de Jûnin. Elle l’était depuis peu et les missions fusaient. Nouant son bandeau à la ceinture, et son porte shuriken à la cuisse, elle sortit de chez elle. Enfin. Dans le froid et l’obscurité d’un pré-matin. Recouvrant son cou avec un keffieh, blanc, elle marcha vers la fameuse porte Ouest. Là où son supplice de neuf heures commencera. Il était trois heures cinquante.

    La jeune Hotaru arriva cinq minutes avant sa relève. Montant sur la tour de guet, elle salua le garde de nuit. Ce dernier somnolait presque sur la plate-forme d’observation. Le pauvre, pensa Uki.
    Ce dernier salua mollement la jeune rousse, et, buvant une énième tasse de café, il partit rejoindre sa demeure. Ce jeune Jûnin, c’était Kiminabu Nobuko. La jeune ninja médecin le connaissait vaguement, de visage. Il fut un moment le chef d’équipe –en tant que Junin- ami de l’ancien chef d’équipe d’Uki. Bref, lui-même la connaissais un peu, de nom. Il était avec ce grade de ninja supérieur depuis plus de temps qu’Uki, et selon ce qu’on disait il semblait aimer cette position, sans aspirer à un grade plus haut. Bref, ne nous éloignons pas. Le sujet c’est Uki, un peu d’égocentrisme quoi !

    Uki s’ennuyait ferme. Elle regardait le ciel. Il était, comme toujours, nuageux. Triste. Brumeux. Nostalgique aussi. Elle revoyait le visage de Kure. Ce beau et mignon visage. Kure, où était-il ? Uki l’avait perdu de vu depuis quelques temps. Ce dernier lui manquait. Terriblement. Même après tout ce temps, elle conservait des sentiments pour lui. Encore. Même après tant d’années..
    Enfin. Le temps n’était pas à la nostalgie. Il était cinq heures du matin, les premiers marchands et voyageurs arrivaient déjà. Le flux était léger, comme tous les mardis matins. Une personne, et après neuf heures, deux, suffisent en générale.
    Le temps était beau, sinon. Les champs dans la périphérie, sur le nord-ouest, s’étendait à perte de vue. Y poussait du riz, des légumes, des fruits aussi. Tous ces champs richement irrigués étaient la preuve de l’autosuffisance de Kiri, obtenue après maintes famines. Après maintes années de souffrances et malheurs sous un Mizukage tyrannique et profondément mauvais. Akito avait changé ça. Malgré l’autosuffisance en alimentaire, Kiri n’était pas une très grande puissance marchande, mais à l’inverse c’était surement le plus grand village question puissance militaire. Ce problème se résolvait lentement…

    Plus personne ne passait depuis quelques minutes, il devait être neuf heures moins cinq. Ce genre de « pauses » était courant. L’autre garde de session n’allait guère tarder. Il sera bientôt là..

    Tient.. ? Qu’est-ce que.. C’était ? Uki crut voir des formes au loin, se dessinant très vaguement.. Elle crut reconnaitre du noire tâché de rouge.


[Gomen ne du retard, j'avais pas du tout pû mercredi, et c'est un peu court.. .o.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuku Momochi
Chef de l'akatsuki
Déserteur de rang S
♦ Psychopathe dégénérée
♠  Chef de l'akatsuki ♣ Déserteur de rang S♦ Psychopathe dégénérée
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 27/08/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Jeu 7 Avr - 17:47

[J'attendais que Shietsu réponde, mais comme il a pas l'air pressé... xD]


Ca faisait un bon moment déjà qu'elle réfléchissait à ce sujet... Et finalement, au petit matin, elle s'était réveillée avec l'impression d'avoir perdu un temps infiniment précieux. Elle avait passé trop de temps à peser le pour et le contre. Pour une fois, elle aurait peut-être dû foncer tête baissée... Sauf que ce n'était pas dans ses habitudes. Un psychopathe ne fonce jamais dans le mur, il prend le temps d'étudier la question...

La jeune fille n'avait jamais passé une bonne nuit à proprement parlé, étant donné qu'elle faisait des tas de cauchemars étant petite et qu'à présent, comme elle était chef de l'Akatsuki malgré son très jeune âge, elle n'avait pas forcément le temps de prendre du repos. Elle avait eu un mal fou à remettre l'organisation sur pieds, et il fallait qu'elle fasse tout son possible pour qu'elle ne s'écroule pas. Et surtout, si elle voulait atteindre son but suprême, elle devait devenir plus puissante que maintenant. Gagner en puissance. Détruire tous ceux qui se mettraient en travers de son chemin. Pas très original, mais essentiel.

Par la pensée, elle convoqua Shietsu Ryt. Son binôme. Son partenaire. Celui qui allait l'aider pour cette mission de la plus haute importance...

Le bonhomme avait une bonne vingtaine d'années de plus qu'elle, mais étrangement, ni l'un ni l'autre n'en étaient troublé. C'était pour eux normal qu'un adulte de 37 ans obéisse à une gamine de 17 ans, pas encore majeure. Oui, pourquoi pas... Après tout, le plus important, c'était la force. Et la cruauté, par la même occasion. Et quand les deux compères partaient en mission, il y avait en général peu de survivants...

-Momochi-sama?

La jeune fille se retourna. Shietsu avait été rapide. Comme toujours.

-Prépare-toi, on va à Kiri, fit-elle tout simplement.

Comme son interlocuteur ne bronchait pas, elle pensa avec raison qu'il attendait plus de détails. Fidèle, mais pas fou, le bonhomme.

-Tu sais que je viens de Kiri... Eh bien, il est temps d'aller rendre une petite visite à ce crétin de Mizukage. Je sais qu'il sait où sont cachées les épées légendaires. Tu sais, ces armes à la puissance phénoménale... Si je possède déjà Kubikiri Hôchô, ce n'est pas suffisant. Il nous faut ces armes. Ah, et j'ai bien envie de détruire un bout du village... Ca fait longtemps que je n'ai pas vu le sang couler...

En prononçant ces mots, Fuku fit inconsciemment le tour de ses lèvres avec sa langue, et eut un de ces sourires carnassiers qu'on lui connaissait si bien... enfin, que ses victimes avaient vu avant de rendre l'âme.

Elle redressa la tête. Sans un mot, Shietsu s'inclina légèrement et repartit. Bien. Kiri no Kuni serait bientôt rayé de la carte...


~ ~ ~ ~ ~


-Pas trop tôt, rouspéta la jeune fille. Ce voyage m'a parut long... Mais nous y voilà. Porte Ouest. J'aimerais bien voir si le village a changé, depuis le temps... Bref, ce n'est pas le moment de faire place à des sentiments stupides. On y va, Shietsu! On va entrer dans le village normalement, comme tout ninja le ferait. Et si on nous empêche de passer, eh bien... certains vont regretter de s'être levés!

Levant les yeux, elle aperçut une silhouette postée au sommet de la tour de garde... Bien bien, pensa la jeune fille, un sourire sadique lui déformant le visage. Elle allait bien rigoler.

____________________________
Let me live... I want to play ~



Dernière édition par Fuku Momochi le Dim 10 Avr - 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shietsu Ryt
Membre d'Akatsuki
Membre d'Akatsuki
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 07/03/2011

MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Jeu 7 Avr - 21:09

Shietsu, torse nu et, étonnement , visage découvert, s'entrainait depuis déjà une demie heure à répéter les mouvements secs de son épée double et les combos mellant les techniques à base de Bakuton et les attaques purement physique. Plein de sueur, il décida de stopper l'entrainement et , désinvocant son épée double d'un claquement de doigt, Shietsu plongea dans la rivière qui coulait le long de la forêt . L'eau glacée en contact avec le corps brulant du shinobi fut comme un réveil qui lui permit de retrouver ses forces en un rien de temps. Lorsque sa tête emergea de la rivière, shietsu prit une grande bouffée d'air frai. Serviette en main, la nouvelle recrue de l'akatsuki se sécha rapidement puis, enfila son manteau et sa capuche et termina par son masque blanc. Soudain, comme si elle l'eu deviné, une voix l'interpella :

-Shietsu-kun , viens au plus vite au QG, il est temps.

Ces derniers mots résonnèrent dans sa tête avec gravité : Depuis quelques temps, l'akatsuki stagnait : elle n'avait pas glanné d'information potable depuis des mois et sa, c'était sans parler des effectifs qui manquaient à l'appel... On n'avait plus aucune nouvelle de Ryuma ni de son binome depuis qu'ils avaient affronté le mizukage ... C'était vraiment la dèche !

*Mais bon, c'est terminé maintenant ! Si on se déplace si soudainement, sa ne doit pas être pour rien !*

Shietsu esquissa un sourrire sadique : c'était peut être enfin une occasion de se rapprocher de son but ultime ...

~ ~ ~ ~ ~


Shietsu , tout en marchant aux cotés de la cheftaine de l'akatsuki, repensait aux explications qu'elle lui avait donné au sujet de cette visite : Le mizukage connaissait l'emplacement de plusieures armes mondialement recherchées pour leur puissance et elle avait des comptes à régler avec Kiri ...

*Cette mission a donc un interet primordiale ... Mais la question est : Vais-je y tirer profit personnelement ? ...*

Soudain, Fuku-sama s'arreta : Les grandes portes du village de Kiri étaient en vue !

-Pas trop tôt, ce voyage m'a parut long... Mais nous y voilà. Porte Ouest. J'aimerais bien voir si le village a changé, depuis le temps... Bref, ce n'est pas le moment de faire place à des sentiments stupides. On y va, Shietsu! On va entrer dans le village normalement, comme tout ninja le ferait. Et si on nous empêche de passer, eh bien... certains vont regretter de s'être levés!

Hochant la tête, Shietsu avança vers ce village sinistre qu'était celui de la brume ...

Décidant soudain qu'il ne faudrait peut être pas attendre que les gardes leur fonce dessus pour se décider à agir, Shietsu décida d'attaquer le plus "proche" et visiblement "le" plus facile à mettre en pièces : Une jeune fille de 17 ans à tout casser se tenait là, sérieuse, devant la porte à environ plusieurs centaines de mêtres du binome meurtrier.

Soudain, alors que Fuku ne s'y attendait pas le moins du monde, Shietsu utilisa la distortion spatiale et réduisit à néant l'espace le séparant de la jeune fille ! Avant qu'elle n'ait eu le temps de s'en rendre compte, le membre de l'akatsuki avait déjà matérialisé un épée double et avait commencé son mouvement rotatoire ... Comment allait elle réagir face à cet effet de surprise ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shietsu Ryt
Membre d'Akatsuki
Membre d'Akatsuki
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 07/03/2011

MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Sam 4 Juin - 21:18

Une giclée de sang vola dans les airs. Shietsu, un sourire carnassier aux lèvres, découvrit avec irritement que sa victime n'était pas morte sur le coup : Détentrice de réflèxes hors du commun, elle avait simplement encaissé le coup avec son avant bras gauche. L'entaille était néanmoins si puissante que quelques larmes perlèrent ses yeux violets. Bien qu'il aurait préféré en finir au plus vite, une petite résistance ne lui posait pas de problème : Il adorait la lueur d'espoir que ses victimes avaient quand elles croyaient encore avoir une chance...

Instantanément, un vortex apparut derrière la jeune fille et en sortit une lame. Déjà occupée à maintenir la pression exercée par le premier assaut, la jeune fille se prit l'attaque de plein fouet et , transpercée par l'arme, ne put que gracher une giclée supplémentaire de sang sur le sol. Shietsu, le visage déformé par l'oeuphorie que lui procurait son meurtre , éclata alors d'un rire sinistre qui n'eut pour seul effet que d'ameuter les gardes restant. D'un simple geste, Shietsu découpa en un instant le thorax de la petite vingtaine de personne qui venait alors d'arriver. Avant même que le dernier cadavre ne soit tombé au sol, l'homme au masque blanc murmura alors :

-Voici le réel potentiel de akatsuki ...

Shietsu se mit alors en tête d'ouvrir la grande muraille de Kiri. Il n'y avait visiblement que deux moyens pour l'ouvrir : Soit avoir un ami à l'interieur qui pouvait nous ouvrir, soit défoncer purement et simplement cette porte. N'ayant jamais séjourné à Kiri, Shietsu opta pour la seconde option : D'un murdras, il fit apparaitre un gigantesque dragon de foudre qui, après s'être élevé lentement dans les airs, rugit puis s’abattit brutalement sur la porte, l'explosant littéralement sur son passage. Mais, le dragon ne s’arrêta pas gentillemment là, bien au contraire : Il continua son chemin jusqu'à défoncer pret d'une centaine d'habitations, s'éleva une nouvelle fois dans les airs puis s'abattit cette fois de manière perpendiculaire au village. L'onde de choc dégagea une immense bourrasque qui fit alors exploser quelques unes des habitations les plus proches.

-On y est enfin ...

Sans même regarder derrière lui Shietsu savait que sa cheftaine l'avait déjà rattrapé et admirait le chef d’œuvre dont il avait été l'auteur. Tous deux avancèrent alors vers le futur lieu de leur carnage ... Le village caché de la brume ne serait bientôt plus qu'un lieu de mort et de désastre ... Le prochain à perdre la vie serait le mizukage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akito Ban

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 19/03/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Lun 6 Juin - 19:45

Je ne pouvais pas m'empêcher de constater avec amertume que le ciel était encore une fois masqué par le brouillard, et que par conséquent, je ne pourrais pas observer les étoiles. Mon petit doigt me disait que cette contrariété n'était pas anodine, et j'étais persuadé que quelque chose de grave se tramait dans mon dos. Quoi, je n'aurai su le dire...

Soudain, alors que je regardait l'enceinte du village, la porte explosa dans une gerbe d'éclairs qui vinrent frapper les maisons les plus proches, les transperçant instantanément ! Fort heureusement, l'humidité empêcha les habitations de prendre feu, et je me ruai en direction de la catastrophe !

Merde, qu'est-ce qui se passe ???"

Ce n'est que lorsque j'arrivai en face des deux shinobis que je compris ce qui était en train de se passer. Un manteau noir, des nuages rouges brodés à bordure blanche, un chapeau large, des bandelettes couvrant le visage... L'Akatsuki.

Je n'hésitai pas une seconde, et tentai de comprendre leurs intentions.

- Que faites-vous ? Nous ne détenons aucun Bijuu, il ne vous est d'aucune utilité de risquer votre vie ici !

Le rire de la plus petite (c'était une jeune femme à n'en pas douter) me glaça le sang. Une telle cruauté chez une personne aussi jeune... Cela ne se pouvait. Elle ne me laissa pas le temps de me remettre de mes émotions, et malgré tous mes efforts, rit de plus belle en apercevant mon visage décomposé.

- Tu veux rire ? Le jour où tu penses pouvoir nous tuer, envois-nous de vrais shinobis ! Ceux-là se sont fait purement haché menus... De vraies loques. IL faudra davantage pour nous arrêter !

- Je fais quoi, Fuku-sama ? Je le tue ?

- Non ! Pas encore ! Pas avant qu'il ne nous ait donné les informations que nous souhaitons...

- Mais qu'est-ce que vous voulez enfin ???

Pour la première fois depuis que j'avais pris mes foncions en tant que Mizukage, la peur me vissait les entrailles... J'attendis, terrifié, la réponse à ma question.

- ... Nous voulons prendre les épées légendaires des 7 épéistes de Kiri.

Je laissai échapper un soupir de soulagement. Même si la demande était fort contrariante, je pouvait éviter le conflit en leur donnant ce qu'ils souhaitaient. Parfait, ils partiraient rapidement de Kiri. Rasséréné, j'allais commencer lorsqu'elle m'interrompit !

- Mais ensuite... On te tuera, on répandra tes entrailles sur le sol de ce village, et on prendra la contrôle de Kiri ! IL est l'heure de payer ! Que triomphe ma vengeance !

Elle jeta alors son chapeau au loin, et me dévoila son visage ! FUKU MOMOCHI ! Je ne pus qu'éviter de justesse le coup de sabre qu'elle m'asséna avec violence, avant de bondir sur le côté, en exécutant des mudras à une vitesse considérable ! Je n'avais pas été choisi comme Mizukage grâce à mes pouvoirs héréditaires, mais grâce à mon panel extraordinaire de techniques Suiton, et la rapidité avec laquelle je les exécutais ! Avant qu'elle n'ait préparé une quelconque riposte, je déchaînai toute la puissance et la rage que j'avais accumulées dans une technique monstrueuse !

"SUITON ! Le dragon aqueux !"

Il fondit sur la rénégate avec une vitesse folle, mais son homologue raiton s'interposa ! Ils s'écrasèrent l'un conte l'autre avec une explosion gigantesque, mais savant que le raiton gagnerait contre mon suiton, je dut improviser une technique supplémentaire. En une seconde, 9 clones aqueux se dispersèrent, et évitèrent, tout comme moi, l'attaque du dragon électrique. Lorsque la fumée se dissipa, on pouvait voir que le ninja était néanmoins exténué, ce qui me laissait une chance de l'emporter. Il risquait fort de se révéler moins endurant que moi.

Dans un murmure, je disparus...

"Ninpo... Camouflage dans la brume..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuku Momochi
Chef de l'akatsuki
Déserteur de rang S
♦ Psychopathe dégénérée
♠  Chef de l'akatsuki ♣ Déserteur de rang S♦ Psychopathe dégénérée
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 27/08/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Jeu 9 Juin - 17:14

Shietsu prit les devants. En un rien de temps, il était face à la fille de la tour de garde, et deux secondes plus tard, il ne restait plus qu'un corps souffreteux d'où sortaient de nombreux filets de sang. Alors que son partenaire se délectait de ses nouveaux pouvoirs, Fuku se retenait tant bien que mal. Tout ce sang... Ça lui faisait tellement envie... Et ce corps tout faible... Bon sang, ils ne pouvaient pas trouver un ennemi à leur taille, pour une fois? Plus les gens étaient faibles, plus cela donnait à la jeune cheftaine des envies de... meurtre. Purement et simplement. Mais après tout, ils étaient encore à l'extérieur du village. Peut-être que quelqu'un allait enfin leur opposer une petite résistance...

Vain espoir. Le dragon de foudre invoqué par l'homme au masque blanc ne fit qu'une bouchée des habitations et de leurs habitants. Rien ne résista. Même l'onde de choc dévastatrice du dragon ne fit l'objet d'aucune résistance. Pitoyable. Ainsi donc, les habitants de Kiri ne savaient pas se défendre? Soit. C'était leur problème à eux. La jeune fille n'allait pas non plus se faire de mouron pour eux. Elle se hâta de rattraper son partenaire, qui se dirigeait presque instinctivement vers le plus imposant bâtiment du village. Mais ils n'eurent pas le temps de se rendre à destination: leur proie était venue d'elle-même jusqu'à ses futurs meurtriers.

-Que faites-vous ? Nous ne détenons aucun Bijuu, il ne vous est d'aucune utilité de risquer votre vie ici !

Quel accueil! La jeune fille éclata d'un rire sinistre à vous en glacer le sang. Mais plus que la naïveté du chef du village, ce fut la frayeur qu'elle lut dans ses yeux qui la fit rire de plus belle. Il était terrifié, c'en était presque jouissif...

Les trois ninjas eurent un rapide échange. Mais comme le Mizukage ne semblait pas comprendre le pourquoi de leur présence, la jeune fille dut se montrer claire:

-... Nous voulons prendre les épées légendaires des 7 épéistes de Kiri.

Son interlocuteur parut étrangement soulagé... Quoi, il n'avait toujours pas compris? Voyant qu'il ouvrait la bouche, elle le devança:

-Mais ensuite... On te tuera, on répandra tes entrailles sur le sol de ce village, et on prendra la contrôle de Kiri ! IL est l'heure de payer ! Que triomphe ma vengeance !

Sans attendre sa réaction, elle se débarrassa de son chapeau et s'élança sur le Mizukage, armée de son épée, prête à le tuer sans ménagement. Le chef de Kiri esquiva l'attaque et répliqua presque aussitôt avec un dragon aqueux. Shietsu réagit sans réfléchir, et lui opposa un dragon électrique. Le choc fut tel que, lorsque le dragon de foudre s'écrasa au sol, la fumée produite mit un bon moment à se dissiper... Fuku tourna la tête, et remarqua que Shietsu commençait à fatiguer. Bon, elle allait prendre le relais, le temps qu'il se rétablisse un peu.

Elle n'eut pas le temps de réagir, que le Mizukage utilisait une nouvelle technique et disparaissait de son champ de vision. Certainement une technique de camouflage...

-Ah, ça devient sérieux... Comme ça, tu veux jouer? Pas de problème! On va te réduire en bouillie!

La jeune fille eut un petit rictus avant de s'écrier:

-Doton, Yomi Numa!

Spoiler:
 

Le sol aux alentours devint un véritable marécage. Ainsi, où qu'il soit et aussi bien caché qu'il était, le Mizukage aurait du mal à s'extraire de la boue gluante.

-Essaye donc un peu de t'en sortir!

Fuku se tut et scruta les environs. Si le Mizukage voulait sortir de là, il serait obligé de dévoiler sa position. Bingo! La boue bougeait à quelques mètres d'elle. Aussitôt, la jeune cheftaine de l'Akatsuki fit un bond dans les airs et, dégainant de nouveau son épée, se dirigea vers son adversaire. Elle allait le couper en tranches. Toutes fines.




[ Essaye de pas trop faire jouer nos perso', ça va à l'encontre des règles! u.u ]

____________________________
Let me live... I want to play ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shietsu Ryt
Membre d'Akatsuki
Membre d'Akatsuki
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 07/03/2011

MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Mer 15 Juin - 0:54

Désolé de la taille de mon rp mais j'étais pas dans une situation très ... avantageuse pour pondre quelque chose de bien Embarassed
________________________


Ma cape vola : En un instant, je m'étais précipité devant Fuku-sama afin de la protéger du dragon aqueux en lui apposant le mien. L'onde de choc ainsi générée fit littéralement voler en éclat les habitations environnantes sur un périmètre d'une vingtaine de mètres ! Lorsque la fumée dégagée par l'attaque se dissipa, je m'étais accroupis sous la fatigue occasionnée par le jutsu. J'en profitais pour sonder mon adversaire : De son coté , il semblait pouvoir lancer encore une grosse dizaine de jutsu du même gabarit et, du haut de sa trentaine d'année et, en tant que Mizukage, devait avoir bon nombre de jutsu au moins aussi puissant que celui ci à son actif. Prenant tous ces facteurs en compte, il serait difficile au duo de déserteur de venir à bout de ce nouvel adversaire sans se blesser si ils n'utilisaient pas tous leurs atouts.

Comme pour appuyer le jugement du déserteur, le mizukage joignit les mains et, d'un simple murdras, généra un épais brouillard qui engloba toute la zone de combat. Instantanément, j'entendis fuku crier le nom d'une de ses techniques de prédilection : Yomi Numa. Comme à son habitude, je l'entendis fondre sur le mizukage qu'elle venait probablement de repérer. Je sus alors quel était mon rôle à jouer : Sans me soucier du duel dont je connaissais déjà la conclusion, Je générai un vortex dans le m'engoufrai sans hésitation. Lorsque j'ouvris les yeux, je me trouvais une cinquantaine de mètres plus loin, à l'eccart du brouillard, toujours dans cette même allée. Esquissant un sourrire, je me demandai soudain comment le mizukage allait réagir devant le choix qui s'offrirait à lui : devrait il sauver sa vie ou son village ? Nous aurons bientôt la réponse ... Décidant de pimenter la situation, je fis apparaitre cinq kunai explosif que je lançai de manière aléatoire un peu partout dans Kiri ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akito Ban

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 19/03/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Sam 18 Juin - 20:55

Mes clones se dispersèrent prestement en se cachant dans le brouillard. Soudain, le sol s'effondra sous nos pieds, et pris la forme d'un marécage gigantesque, bourbeux et visqueux. Déjà, plusieurs maisons s'enfoncèrent de quelques mètres dans la boue. Chacun de mes mouvements était pénible, et lent. Si je me faisais attaqué, je risquai d'y passer !

"Merde... Yomi Numa... j'aurai dû me douter qu'elle utiliserait cette technique. néanmoins, elle a acquis un niveau de maîtrise extraordinaire. Elle serait peut-être même capable de rivaliser avec moi..."

Un de mes clones hurla alors que la lame de Fuku Momochi le tranchait en deux, et se retransforma en eau instantanément ! Maintenant, ma couverture était éventée, mais au moins, j'avais survécu. Le moment était venu de passer à l'attaque, car chaque seconde qui passait augmentait mes chances de me faire découvrir par mon ennemie.

Une simple permutation avec un tonneau me permit de sortir du marécage, trempé, les vêtements salis et irrécupérables, mais vivant. Que pouvais-je faire pour m'en tirer ? Faire des clones ne me servirait pas forcément, car je gaspillerai mon chakra, Fuku pouvant les éliminer facilement d'un simple revers de lame. Non, il fallait passer à l'attaque !

Soudain, plusieurs explosions eurent lieu autour de moi ! Des maisons prirent feu, et les villageois de mirent à hurler ! NON ! Les lâches ! Je me mis à scruter les alentours avec attention, toujours invisible dans le brouillard. heureusement, je pouvais y voir suffisamment, et je trouvai rapidement le responsable de cette cruauté gratuite : le sous-fifre. Loin du brouillard, dans une allée de Kiri, il était à découvert. Il devait sûrement croire qu'il était à l'abri, mais il le regretterait amèrement. En effet, il se trouvait dans le quartier bourgeois, qui était en cours de rénovation. Leurs habitants, eux, se trouvaient à l'autre bout de la ville. Il était donc seul, sans otage potentiel. Je fis quelques mudras, toujours dans le brouillard, et une déferlante d'eau se jeta sur lui à une vitesse folle !

"SUITON ! Hahonryuu : la grand cataracte !"

Le torrent s'engouffra dans la rue avec un hurlement rauque, et rasa chaque maison qui se trouvait trop près d'elle ! Je ne pus pas voir ce qu'il arriva au fameux ninja, car je devais vite me remettre à l'abri : en effet, je venais de révéler ma situation de manière spectaculaire.

Il était inutile de leur laisser davantage de temps pour me prendre par surprise. Le marécage allait m'être utile, en fin de compte. Je devais par contre prévenir les habitants !

- ECOUTEZ MOI SHINOBIS DE KIRI ! NOUS SOMMES ATTAQUES PAR L'AKATSUKI ! VOUS DEVEZ QUITTER LE VILLAGE, CAR TOUT RISQUE D'ÊTRE DÉTRUIT ! N’ESPÉREZ PAS ME VENIR EN AIDE, DE NOMBREUX SHINOBIS SONT MORTS DÉJÀ ! VITE, FUYEZ ! JE ME CHARGE DE LEUR RÉGLER LEUR COMPTE !

J'avais mis toute ma détermination et mon autorité dans cet appel, qui eut son effet puisqu'une foule de personnes se mit à fuit hors du village, mais je sentais que mes adversaires n'étaient pas dupes. Fuku, en particulier... Elle ressentais ma peur, et n'aurait aucun mal à discerner mes faiblesses. Je devais réussir.

Prenant le parti de profiter de la situation, considérant le village comme condamné et les villageois comme en sûreté, je malaxa une grande quantité de chakra, ce qui me fatigua plus que je ne l'aurai cru, et vomit une quantité ahurissante d'eau à l'endroit exact du marécage, afin de mélanger l'eau à la boue, et de la rendre plus fluide, dans le but de l'utiliser pour mes techniques. De plus, si Fuku ne bouegait pas, elle risquait fort d'être engloutie !

"SUITON ! Takitsubo no Jutsu !"

Malgré le fait que Fuku provenait de Kiri, je savais qu'elle se sentirait mal à l'aise d'être dans mon élément de prédilection. Il ne restait plus qu'à espérer que ma maîtrise du terrain surpasse suffisamment la sienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuku Momochi
Chef de l'akatsuki
Déserteur de rang S
♦ Psychopathe dégénérée
♠  Chef de l'akatsuki ♣ Déserteur de rang S♦ Psychopathe dégénérée
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 27/08/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Lun 20 Juin - 14:49

D'un coup puissant et bien placé, la jeune ninja trancha la chose qu'elle avait pris pour cible. Mais elle qui pensait avoir repéré son adversaire, eut tout faux: ce n'était pas le Mizukage qu'elle venait de trancher proprement en deux, mais l'un de ses clones... Une vague de colère s'empara de la jeune fille: ainsi, cet imbécile la prenait pour plus bête qu'elle ne l'était! Mais pire encore, elle s'était laissé duper... Cela n'allait pas se reproduire. Elle allait montrer à ce ninja de basse-cour qu'on ne sortait pas vivant d'une rencontre avec l'Akatsuki.

Faisant de nouveau un bond pour s'éloigner de son propre marécage, Fuku chercha son ennemi des yeux. Elle était si préoccupée par le Mizukage qu'elle n'avait pas vu Shietsu s'éloigner de leur zone de combat pour se diriger vers le village... Aussi fut-elle presque surprise d'entendre des explosions à proximité et de voir brûler quelques maisons.

Belle diversion, Shietsu, approuva-t-elle mentalement.

En effet, quelques instants plus tard seulement, le Mizukage dévoila sa position d'une manière telle que Fuku n'aurait pu espérer mieux: il lança une attaque droit sur Shietsu, qui était seul dans le village. En plus de révéler sa position à son adversaire, il détruisit lui-même une bonne partie de son propre village... Ou du moins, de ce qu'il en restait. Puis, contre toute attente, il se mit à crier, à hurler en direction des habitants du village, leur ordonnant de fuir. Ses cris de bête firent leur petit effet: peu à peu, les rares habitations encore debout se vidèrent de leurs occupants, qui partirent dans la direction opposée au village. Tant de chair fraîche qui prenait la poudre d'escampette aussi vite... Non... Elle n'était pas venue là pour voir de fragiles maisons prendre feu, elle était venue là pour tuer! Et cette saleté de Mizukage pas si puissant que ça qui intervenait soudainement et la mettait hors de portée de toutes ces petites proies... Il allait en faire les frais.

La jeune fille reporta son attention sur son adversaire, essayant de calmer la rage folle qui montait en elle peu à peu. Elle eut un sourire carnassier: malgré l'apparente détermination du Mizukage, elle pouvait sans mal sentir sa peur. Il était mort de trouille. Et bientôt, il serait mort. Tout court.

Sans plus attendre, le ninja de Kiri utilisa une nouvelle attaque. Il ouvrit la bouche, et une impressionnante quantité d'eau en jaillit, menaçant d'emporter la cheftaine de l'Akatsuki dans son passage. D'un bond, elle s'écarta de la trajectoire de la marée, qui s'arrêta au niveau du marécage que la jeune fille avait précédemment créé. Qu'est-ce que le Mizukage pouvait bien avoir derrière la tête...? Une chose était sûre: cette attaque n'avait pas pour but de blesser la jeune fille. Dans le cas contraire, il aurait utilisé autre chose... De toute manière, la jeune ninja n'allait pas lui laisser le temps d'agir à sa guise. Il venait de la priver de l'une des rares choses qui la motivaient: la perspective de tuer des innocents. La jeune fille comptait également sur la présence d'esprit de son acolyte: peut-être aurait-il la bonne idée de bloquer le passage de tous ces imbéciles qui vivaient là et qui tentaient lâchement de fuir. Mais pour le moment, peu importait. Il fallait qu'elle agisse.

-Voilà qui devrait te retenir quelques instants du moins... Doton, Granchuurô!


Spoiler:
 


De grands piliers aux bouts particulièrement pointus se dressèrent devant le Mizukage pour lui barrer la route. Sans attendre de réaction, délaissant son épée qui la ralentirait, la jeune fille se précipita sur lui en accélérant grâce à son chakra et lui saisit la gorge.

-Hisoka Undô, murmura-t-elle.

Son épée réapparut dans sa main droite. Elle en plaça sur la jugulaire du chef de Kiri, sans trop appuyer, se délectant de la terreur de son adversaire. C'était tellement bon...

-Alors comme ça, on ne tient pas à la vie? lui susurra-t-elle à l'oreille sans parvenir à masquer son intonation sadique et cruelle. Ne t'en fais pas, ce ne sera plus très long...

____________________________
Let me live... I want to play ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shietsu Ryt
Membre d'Akatsuki
Membre d'Akatsuki
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 07/03/2011

MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Mar 21 Juin - 15:06

Les Kunais explosèrent mais, contrairement à mes attentes , le seul cri qui s'éleva dans le ciel fut le mien lorsque j'entendis les habitations vides s'écraser lourdement sur le sol. Pour manifester ma rage, je frappai le poteau d'une maison adjacente avant d'entendre un roulement sourd et rauque. Je cru tout d'abord que mon poing avait fait tombé une ou deux brique mais la source du son fut tout autre : En un instant à l'aide d'un réflexe de survie, je tournais la tête sur la gauche. Un immense ras de marrée fonçait vers moi à haute vitesse. Étouffant un juron, j'analysais mentalement la situation : Le mizukage venait de prouver définitivement qu'aucun être humain n'était susceptible d'être blessé dans les environs mis à part les combattants. De plus cette technique semblait suffisamment destructrice pour ne me laisser aucune chance si je me la prenais de plein fouet. Il fallait donc impérativement esquiver. Prenant la première technique qui me venait à l'esprit, j'exécutai in extremis le murdras inversé du cochon : Un vortex bleu électrique se forma juste devant moi à l'instant précis où l'eau commençais à m'atteindre. Un vortex qui lui était identique se forma une vingtaine de mètres derrière moi, formant ainsi une "bulle" qui me protégea de la technique aqueuse. Néanmoins, je ne tardai pas à rencontrer le principal point noir de ma tactique : Je devais la maintenir un certain temps et donc puiser une quantité considérable de chacra dans ma réserve. Au bout de quelques secondes, ma vision se troubla et mes jambes chancelèrent. Prenant une ultime résolution, je décidais de me donner à fond dans ce combat : Le village étant vidé, il n'y avait pas de mal à risquer de dévoiler mes atouts devant un homme qui allait bientôt mourir . Serrant la mâchoire, je laissais la marque ramper rapidement sur tout mon corps. Les grosses flammes noires s'étalèrent quasi instantanément sur mon visage puis parcoururent le reste de mon buste. Immédiatement, mes vortex triplèrent de volume s'éloignèrent de moi afin d'élargir la "bulle" protectrice. Néanmoins, ce n'était pas le seul effet que j'attendais : En s'engouffrant dans mon vortex, la vitesse et la puissance du torrent triplèrent si bien que l'attaque parcouru une distance trois fois supérieure à celle qu'elle était censé parcourir. Néanmoins, la pression de l'eau n'était pas suffisante pour noyer les villageois. Peu à peu, l'eau cessa d'affluer dénotant le fait que le mizukage avait détourné son attention de moi.


*Tu vas voir que tu viens de commettre une grave erreur ...*


L'attaque terminée, je me tournais vers la partie habitée du village tandis que le mizukage, alarmé par le danger imminent, hurla des indications aux villageois. Ricanant intérieurement devant la naïveté du dirigeant qui croyait que fuir était la bonne option, je m'inclinait doucement avant de toucher le sol et de murmurer :

-raiton ...

L'effet ne se fit pas attendre : le sol, recouvert d'une immense flaque d'eau conduisit l'électricité boostée par le chacra de la marque directement dans les pieds des villageois qui osèrent sortir de leur maison. Instantanément, Kiri fut secouée par les cris de douleur de ses habitants couvrant ainsi le feulement rauque qui s'échappait du fond de la gorge du membre de l'akatsuki en signe d'euphorie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akito Ban

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 19/03/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Jeu 23 Juin - 21:39

Alors que je répandais de l'eau dans le marécage, des cris se firent entendre ! D'abord faibles, puis assourdissants, c'était des centaines, non, des milliers de voix qui s'élevaient dans la ciel avec souffrance ! Des éclairs parcouraient la surface de l'eau, qui avait parcouru une bien plus grande distance que prévue, et les villageois étaient littéralement en train de se faire électrocuter, les pieds dans l'eau !!!

- MONSTRE !

Mais le shinobi, effroyablement muté (des ailes lui sortaient du dos de manière difforme), ne réagit même pas, et semblait trembler de plaisir à la vue de ses victimes ! Ce fut plus que je pouvais le supporter ! Du plus vite que je put, je me jetai sur lui, alors que mes main s'enveloppaient de glace pour devenir de véritables armes ! Face à ces adversaires, je me devais de dévoiler mon atout : le Hyôton.

Un pic de roche sortit de terre juste devant moi, et je dus stopper net ma course en prenant appui sur lui, afin de reprendre mon chemin. mais d'autres me barrèrent le passage, et avant que je ne trouve un passage, Fuku m'attrapa à la gorge ! Et sortant de nulle part, son épée apparut dans sa main, et sa lame s'approcha à un millimètre de ma carotide. J'étais pris au piège. En l'espace d'une seconde, elle m'avait privé de toute liberté de mouvement. Impressionnant.

-Alors comme ça, on ne tient pas à la vie? Ne t'en fais pas, ce ne sera plus très long...

Le ton qu'elle employait m'aurait glacé le sang en temps normal. Mais bizarrement, je n'avais plus peur. Les cris insoutenables de mes camarades renforçaient chacune de mes fibres musculaires, et ma rage était telle que j'en oubliai la terreur qui me dominait depuis le début.

Elle n'avait pas vu mes mains, et par conséquent ne se méfiait pas. En une fraction de seconde, je lui assénai deux coups : un à l'abdomen, dans le but de l'éventrer, et le second sur le tranchant de sa lame pour le repousser loin de moi. Avec des réflexes hors du commun, elle évita l'attaque, abasourdie, mais dut reculer, et je profitai de sa surprise pour reprendre mon objectif : tuer le sadique qui martyrisait le peuple de Kiri.

"HYÔTON ! Les hirondelles de glace !"

Plusieurs hirondelles fondirent sur le ninja dans toutes les direction, coupantes comme des rasoirs. Ce qu'il ne savait pas, c'est que les détruire les feraient éclater en dizaines d'éclats tranchants, et qu'il risquait fort d'y laisser des plumes (au sens propres, avec des ailes...) ! Au même moment, j'effectuais quelques mudras supplémentaires, et une lame de glace se forma dans ma main. Je fis disparaître tous mes clones, à l'exception d'un seul, qui vint se ranger à mes côtés. Il était impossible de deviner qui était le vrai, car il exécuta les mêmes techniques que moi, et nous attaquâmes le monstre des deux côtés.

Pendant ce temps, j'entendis plusieurs shinobis de Kiri attaquer Fuku avec un fracas indescriptible. Je jetai un oeil au combat, l'espace d'un instant, et je les reconnus aussitôt. Les frères Mikito. Le quatuor divin de Kiri. Fuku n'avait aucune chance, seule face à eux. L'Akatsuki allait probablement devoir quitter le village, bredouille.

Ce fut ce à quoi je pensais alors que je me rapprochai du ninja avec une vitesse folle, et que plusieurs autres ninjas se mirent à rejoindre le quatuor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuku Momochi
Chef de l'akatsuki
Déserteur de rang S
♦ Psychopathe dégénérée
♠  Chef de l'akatsuki ♣ Déserteur de rang S♦ Psychopathe dégénérée
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 27/08/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Sam 25 Juin - 19:22

Alors qu’elle s’apprêtait à décapiter son adversaire proprement, la jeune fille dut faire un bond en arrière. Et heureusement qu’elle avait des réflexes hors du commun. Le Mizukage avait tenté de lui asséner un coup de poing au ventre, et la jeune ninja l’esquiva de peu. Pour se dégager pour de bon, il en asséna un autre sur la lame de Kubikiri Hôchô. Le choc la fit reculer : le Mizukage retrouvait par la même occasion toute liberté de mouvement. Il en profita sans plus attendre. Se tournant en direction de Shietsu, qui venait d’électrocuter les pauvres imbéciles qui tenaient de fuir, il exécuta une technique et des hirondelles étincelantes se jetèrent sur l’homme au masque blanc. Mais Fuku venait de comprendre pourquoi son adversaire lui avait asséné des coups aussi puissants : ses mains étaient entourées d’une épaisse couche de glace incroyablement résistante, ce qui lui octroyait plus de force et de puissance. Mais il allait vite se rendre compte que cela ne suffirait pas. S’il avait réussi à se dégager, c’était juste parce qu’il avait réussi à surprendre la jeune fille. Et cela ne se reproduirait plus.

-Et merde…

Fuku venait de jeter un coup d’œil en direction de son compagnon, et venait de remarquer, par la même occasion, que sa marque s’était étalée sur tout son visage, ainsi que son buste. Cela signifiait qu’il pouvait à tout instant perdre le contrôle de lui-même. Il ne manquerait plus que ça…

Alors que le Mizukage rappelait l’un de ses clones et se lançait à l’assaut de Shietsu, Fuku s’empara de nouveau de sa lame et voulut se jeter sur les hirondelles pour protéger son binôme. Mais elle n’avait pas encore fait un pas qu’un vacarme épouvantable se produisit juste derrière elle, la stoppant net dans son élan. Elle se retourna brusquement. Quatre accouraient vers elle, tout en lui lançant une pluie de shuriken. Avec un sourire navré qui reflétait presque de la pitié, Fuku se défendit nonchalamment grâce à la lame de son épée.

-Laissez-moi rire… Il reste donc des minables qui ont échappé à l’attaque de Shietsu ? Allez, venez, on va bien rigoler…

Lorsqu’ils furent assez proches pour qu’elles puissent distinguer leurs visages, Fuku se mordit la lèvre inférieure. Elle venait de reconnaître ses prochains adversaires. Le quator divin de Kiri. Une bande d’imbéciles que l’on qualifiait de légendes. D’après leur réputation, ils étaient vraiment puissants et travaillaient toujours ensemble. Jusqu’ici, aucun autre attardé n’avait compris que, séparés les uns des autres, ils ne valaient plus rien…

Le premier des quatre se jeta sur la jeune fille avec une force animée de rage. Il fut bientôt rejoint par ses trois frères et de quelques ninjas qui avaient survécu à l’attaque meurtrière de Shietsu. Fuku les repoussa sans trop de mal au départ. Mais ils devenaient trop nombreux. Elle était forte et extrêmement douée, mais tout le monde perd l’avantage quand il se retrouve seul face à une dizaine de ninjas surentraînés, dont quatre avec une réputation de machine à tuer.

-Alors, ça devient enfin sérieux… Vous voulez vraiment mourir… Enfin, je verserai une larme plus tard. Doton, Shinjuu Zanshu no Jutsu !

Spoiler:
 

La jeune fille disparut instantanément dans le sol, laissant ses assaillants profiter de l’effet de surprise ainsi créé. Elle réapparut quelques secondes plus tard, agrippant deux chevilles à la fois : celles de deux villageois. Bondissant dans les airs, elle atterrit quelques mètres plus loin, laissant ses victimes enterrées dans le sol. Elle s’en occuperait plus tard.

Elle se tourna de nouveau vers les ninjas restants. Bon, ils étaient bien marrants, mais Shietsu aurait certainement besoin d’aide, que ce soit pour tuer le Mizukage ou reprendre ses esprits… Alors il fallait en finir au plus vite. Esquissant un sourire carnassier en voyant la troupe adverse se lancer sur elle, elle prit les devants.

-Doton, Kekkaï Dorôtômu !

Spoiler:
 

C’était une technique puissante et coûteuse en chakra, mais très efficace. Ignorant les quelques élans de fatigue qui se faisaient sentir, la jeune fille parvint à emprisonner les villageois impuissants. C’était à se demander ce qu’ils étaient venus faire au combat. Mais les quatre frères, qui avaient dû prévoir le coup, s’en étaient sortis indemnes. Mais au moins, ils étaient à présent tranquilles. Ils n’allaient pas être gênés par des débutants.

-Alors les gosses, on résiste ? Si vous croyez que vous m’impressionnez à être plus nombreux, vous vous trompez. Je suis là pour récupérer Kiri. Que vous restiez ou non, ça m’est égal. Je finirais par vous tuer, de toute façon...

Les quatre ninjas ne parurent en rien ébranlés. Bien au contraire, leur rage redoubla, et c’est avec une force nouvelle qu’ils attaquèrent la cheftaine de l’Akatsuki. Mais leur motivation nouvelle, associée à leur talent, les rendait encore plus forts. Fuku eut du mal à repousser leurs assauts, d’ailleurs si nombreux qu’elle ne parvenait pas à les attaquer en retour. La situation aurait très bien pu ne pas prendre fin, mais l’un des quatre parvint à atteindre la jeune fille, lui laissant une énorme plaie sur la joue gauche.

-Espèce de… vociféra-t-elle.

Elle n’eut cependant pas le loisir de poursuivre sur sa lancée : un autre ninja lui lançait une boule de feu, qu’elle esquiva juste à temps, malgré quelques cheveux qui sentaient étrangement le brûlé lorsqu’elle se redressa… Bon, ils ne plaisantaient plus.

-Bande d’ordures, vous allez le regretter !

Elle invoqua rapidement quelques clones, histoire de les occuper pendant qu’elle portait secours à Shietsu, mais ses adversaires ne l’entendaient pas de cette oreille…

____________________________
Let me live... I want to play ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shietsu Ryt
Membre d'Akatsuki
Membre d'Akatsuki
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 07/03/2011

MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Mar 28 Juin - 21:56

[c'est pas bien grave mais ... akito, je n'avais pas encore activé le second stade de ma marque ... mais t'inquiètes pas pour ça : en lisant ton texte, je me suis dit qu'il fallait que je l'active]

Je sentais peu à peu le chacra octroyé par la marque se dissoudre dans les éclairs que je diffusais dans le sol de Kiri ne laissant place qu'à un frisson de bonheur mêlé à du sadisme provoqué par les hurlements ainsi que l'odeur de chair brûlée. Néanmoins, je dus arrêter mon jutsu là où il en était car j'entendis des bruits de pas précipités dans l'eau se rapprocher de moi. Instinctivement, faisant confiance à mes réflexes sur-développés par ces années de fuite , je roulais rapidement sur le coté avant d'activer en un instant ma marque à son deuxième stade afin de me protéger d'une éventuelle attaque à l'aide de mes ailes et laisser ma peau brunir et mes cheveux s'allonger. Instantanément, comme pour répondre à ma défense subite, deux projectiles froids entaillèrent légèrement mes ailes qui se mirent alors à saigner d'un sang noir et épais tel celui d'un démon. Etouffant un juron de douleur, je rabattis néanmoins mes ailes derrière moi afin d'observer la situation. Fuku, entourrée d'un groupe de shinobis semblait avoir eu du mal à contenir le mizukage, lequel n'avait visiblement pas apprécié toute la splendeur de mon attaque et m'avait attaqué. A sa pensée , je reportai mon regard sur lui. Ou plutot sur luis. Effectivement, pendant que j'avais focalisé mon attention sur les habitants de Kiri, il s'était dédoublé et avait généré une lame de glace. Il m'était rigoureusement impossible de deviner lequel des deux était le vrai... Tant pis. Ils subiraient le même sort. La distance entre leurs deux lame et moi se réduisait considérablement. Millièmes de secondes après millième de secondes, ses sourires -ils sont deux ne l'oublions pas- triomphant s'étandait à la vue de ma tête qui roulerait selon lui bientôt sur le sol. Néanmoins, je dus attendre la dernière seconde avant d'executer ma contre attaque qui n'aurait une chance de fonctionner que si je l'exerçais au dernier moment. Alors que les deux lames gelées n'étaient qu'à quelques centimètres de mon cou, je générais in extremis deux vortex qui m'étaient diamétralement opposés. Les deux lames bleutées s'y engouffrèrent sans hésitation et ressortir dans le vortex opposé, retournant ainsi l'attaque contre son propriétaire.

Contre toute attentes, les deux mizukages, après un bref moment d'hésitation, établirent à son tour un plan de contre attaque en un éclair : L'un des deux fit sortir son bras du vortex en déviant sa trajectoire, provoquant ainsi la perte de son membre qui, imédiatement s'écrasa sur le sol en explosant et révélant ainsi sa nature de clone. Le second avait quant à lui été obligé de continuer son attaque . Mais une fois la vitesse procurée par son élan stoppée, il fit un bond sur humain en arrière tout en executant une nouvelle fois une dizaine de murdras. En un instant, apparut une nouvelle arme dévastatrice : Un fouet de nature aqueuse se généra dans sa main droite. Immédiatement, d'un mouvement giratoire, il lança une nouvelle offensive. J'avais, de mon coté avait utilisé mes deux nouvelles ailes pour m'élever quelques mètres au dessus du sol et être prêt à esquiver facilement l'attaque que me réservait mon partenaire. Ma tactique porta rapidement ses fruit car il s’avéra qu'atteindre une cible aérienne à l'aide d'un fouet n'était pas si facile que cela : Le mizukage n'avait réussit qu'à briser littéralement deux maisons en trois essais.

Je pris alors le duel en main sans même jeter un œil à ma partenaire : D'un murmure, je lâchais un simple "Chidoro" sans même effectuer de murdras afin de préserver l'effet de surprise quitte à bruler un peu de ce chacra qui affluait abondamment dans mes veines. Immédiatement, un cercle d'éclair assez grand pour encercler trois hommes se forma autour du mizukage. En un instant, il se resserra et électrocuta violemment sa prise... Qui n'était plus qu'une simple poutre de bois.

En effet, d'une simple technique de substitution, mon adversaire avait esquivé une attaque d'un niveau suffisamment élevé pour tuer n'importe quel juunin... Étouffant un juron, je me dit alors que cet homme n'avait pas été choisit mizukage pour rien ... Il faudrait réellement recourir aux grands moyens. Décidé à en finir définitivement, je fonçais sur mon adversaire tout en invoquant mon arme de prédilection : l'épée double.

Rétrécissant l'espace qui nous séparait, j’espérais que l'effet de surprise serait suffisant pour pouvoir toucher ma cible mais, contrairement à mes espérances, il bondit en l'air et retomba immédiatement derrière moi. Mais s'en était trop : Je ne pouvais supporter voir cette cible m'échapper sans cesse ! Utilisant la même technique, je réduisit la fluidité de l'air avoisinante de son corps afin de réduire de même, sa vitesse. Néanmoins, de part sa force musculaire, il réussit à s'éloigner de la trajectoire de la lame. Mais, ma tactique ne s’arrêtait pas à la simple réduction de sa vitesse : Un bruit électricité familier à celui de mes vortex retentit. Une lame sortit de cet anneau bleu électrique. Du sang coula dans la boue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akito Ban

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 19/03/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Jeu 30 Juin - 12:32

Je tenais fermement la lame de mon adversaire afin de l'empêcher de s'échapper, bien que chaque seconde représentait pour moi une infinité de souffrance. L'acier, rougi par mon sang, traversait mon flanc de part en part, évitant les organes vitaux de quelques centimètres. Je voyais mon adversaire tenter vainement de retirer son arme, mais ma poigne vigoureuse, renforcée par mon chakra, compensait la force prodigieuse du membre de l'Akatsuki.

- ... Bien joué...

Le sourire sadique de mon ennemi témoignait de sa folie. Quelqu'un de censé, en pleine possession de ses esprits aurait compris que je ne me laissais pas abattre si facilement. Néanmoins, la douleur devenait insistante, il fallait que je fasse vite.

- Tu m'as poussé dans mes retranchements... mais c'est la fin pour toi.

Agrippant fermement l'arme de mon ennemi, je fis un simple mudra de ma main libre, sans prononcer un mot. Un vent glacial m'enveloppa alors.

"Hyôton, le tombeau de la banquise."

Mes mains devinrent bleu pâle, presque blanches, et du givre commença à se former sur l'acier. Soudain, la vitesse de propagation fut multipliée par dix, et c'est toute l'arme qui gela presque instantanément ! Le froid s'engouffra dans le vortex, et la technique du shinobi maléfique se retourna contre lui : le froid se propagea jusqu'à lui, son bras qui tenait l'arme figé à jamais.

- Qu... quoi ?

Alors que je m'attendais à ce qu'il soit entièrement transformé en glace, seul son bras et son épaule avait été atteint. Pourquoi ?
L'évidence me frappa tel un coup de tonnerre. Je me renfrogna, terriblement déçu.

- Oui... Le vortex amplifie dans un sens, mais diminue dans l'autre...

Je lâcha l'épée, et recula. Il fit de même et rompit le vortex. Son bras était immobile, et ne pouvait lâcher son arme. Je hoquetai de douleur, puis lui adressa d'un air dédaigneux :

- Estime-toi heureux d'être encore vivant. Personne jusqu'à maintenant n'avait survécu à cette technique.

Mon assurance était factice, je savais très bien qu'au fond de moi, j'étais épuisé. Cette technique nécessitait une grande quantité de chakra, et si je l'exécutais de nouveau, je tomberais à court d'énergie presque instantanément. Heureusement, cette fois-ci, pas même Fuku n'aurait pu le détecter. Mon affaiblissement était justifié par ma blessure, que je cicatrisai en quelques secondes pour arrêter l'hémorragie. Néanmoins, les lésions internes étaient toujours présentes, je devais me montrer prudent.

De loin, je pouvais entrapercevoir mes hommes qui se battaient avec haine contre Fuku. Les mouvements qu'ils exécutaient ne pouvaient pas laisser place au doute : ils préparaient l'éclipse du dragon ! Le premier s'interposa entre Fuku et moi, car elle semblait vouloir m'attaquer par surprise, et elle pila net, non sans avoir frappé vigoureusement avec sa lame, attaque qu'il évita sans trop de difficulté. La colère avait submergé Fuku, réduisant sa précision mais augmentant sa force. Un coup serait fatal. Comme s'il avait lu dans mes pensées, le ninja qui l'avait stoppée déclencha son genjutsu, qui immobilisa Fuku un instant. Ce fut suffisant pour terminer la technique, même si l'illusion ne l'arrêterait pas longtemps. Les trois autres ninjas, pendant que leur camarade luttait, se mirent en triangle autour d'elle, et dans un rugissement terrifiant, un dragon de foudre, de feu et d'eau, s'éleva au dessus de chaque shinobi avant de fondre sur elle en un instant !

Je n'eus pas le temps de me concentrer davantage sur le combat, car mon adversaire se ruait vers moi, bien que ralenti par le poids mort qu'était devenu son bras. Alors qu'il se rapprochait, je déclenchai une autre technique suiton. Maintenant, je ne pouvais plus utiliser le tombeau de la banquise, je priai pour qu'il en soit toujours persuadé.

"Ultime déploiement aqueux fatal !"

S'élevant au-dessus de l'eau boueuse, de multiples lames d'eau se dressèrent menaçantes, transformant l'intégralité du gigantesque marécage en territoire de mort.




[J'ai essayé d'être logique pour le vortex d'après la description que tu en as faite. Pour ce qui est de ton bras, il ne te suffira pas de le chauffer pour lui rendre sa motricité, mais ce n'est pas impossible. En clair, tu n'as pas perdu ton bras à jamais, mais ça va être dur de le faire revenir à la vie.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuku Momochi
Chef de l'akatsuki
Déserteur de rang S
♦ Psychopathe dégénérée
♠  Chef de l'akatsuki ♣ Déserteur de rang S♦ Psychopathe dégénérée
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 27/08/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Lun 11 Juil - 18:13

Le combat opposant le Mizukage à Shietsu continuait, et redoublait même de violence. Chacun poussait l'adversaire dans ses retranchements. Les ninjas seraient bientôt à bout de forces. On sentait que la fin était imminente... Enfin, surtout les deux protagonistes concernés. Fuku, elle, avait d'autres chats à fouetter. Elle aurait aimé porter secours à son binôme, mais les shinobis de Kiri, fraîchement arrivés, l'en empêchaient. Pour le moment, elle continuait à encaisser les coups adverses, tout en essayant de se rapprocher de la bataille qui se déroulait à quelques mètres de là. Les clones qu'elle avait invoqués n'avait eu guère d'effet. Les quatre ninjas s'en étaient rapidement débarrassés, et avaient enchaîné avec une série de mudras et de gestes étranges qui faisaient vaguement penser à une danse...

-Alors, les ouistitis, c'est tout ce que vous avez dans le ventre? les provoqua la jeune fille en faisant le tour de ses lèvres avec sa langue.

Elle avait beau claironner, elle redoutait ce qui allait se produire. Une attaque combinée de quatre puissants ninjas ne pouvait être que destructrice... En particulier quand on ne savait pas à quoi s'attendre. Fuku n'avait encore jamais assisté à ce genre d'attaque. Elle aurait bien tenté une contre-attaque, mais après tout, elle n'en avait rien à faire de ces bouffons! Qu'ils continuent à à gesticuler comme des clowns; elle, elle avait d'autres priorités.

Elle profita de la préparation de cette attaque et l'utilisa comme une diversion. Elle se rua sur le Mizukage, qui, par chance, lui tournait le dos, en faisant ainsi une proie facile. Malheureusement, l'un des quatre ninjas s'interposa entre la cheftaine de l'Akatsuki et sa proie. Fuku, qui commençait à en avoir marre qu'on lui mette sans cesse des bâtons dans les roues, sentit la rage affluer dans ses veines. Elle s'empara furieusement de son épée et asséna un coup puissant à son adversaire, qui n'eut aucun mal à l'éviter. La frustration commençait à avoir raison de la jeune ninja. Elle perdait peu à peu ses moyens, et ses coups en précision. Pourtant, elle tenta à nouveau de frapper son adversaire... qui ne partageait pas cet avis. Il l'immobilisa en effet au moyen d'une technique de genjutsu. Fuku crut alors qu'elle se retrouvait dans un environnement hostile et désert... jusqu'à ce qu'elle se rende compte que c'était simplement une attaque adverse.

Elle ne pouvait encore le voir, mais les quatre ninjas venaient de terminer leur étrange rituel. Tandis que la jeune fille essayait tant bien que mal de se libérer de l'emprise adverse, les trois ninjas inoccupés se placèrent autour d'elle, formant un triangle. Trois dragons différents s'élevèrent autour de la jeune fille, en poussant un rugissement à en glacer le sang. Ce fut peut-être cela qui ramena Fuku à la réalité. Ca, elle ne le sut jamais. Toujours est-il qu'elle reprit ses esprits au moment même où les trois dragons se jetaient sur elle, tous crocs dehors, dans un vacarme assourdissant. Il ne lui restait qu'une malheureuse seconde pour réagir... C'était trop peu...

-Doton, Dochuu Eigyo! murmura-t-elle.

Spoiler:
 

C'était trop tard. Le dragon d'eau l'atteignit avant qu'elle n'ait pu s'enfoncer sous terre, lui emplissant les poumons, l'étouffant à moitié. D'ailleurs, les autres auraient également pu l'atteindre, si le chakra des villageois prisonniers ne l'avait pas aidée à agir plus vite. Ce soudain apport de chakra l'avait tirée d'affaire. Le dragon de foudre eut à peine le temps d'effleurer sa cible; Fuku avait disparu sous terre.

Elle refit surface à cinq mètres de l'endroit où elle se trouvait dix secondes auparavant. Suffoquant, crachotant, elle se redressa avec peine. Si le dragon électrique n'avait fait que l'effleurer, il l'avait néanmoins sacrément secouée, puisqu'elle était trempée jusqu'aux os. Elle respirait bruyamment, tentant en vain de retrouver son calme et ses forces. Rien n'y fit. Elle vit les quatre ninjas de Kiri se tourner vers elle, encore surpris mais déterminés. Mais elle était trop affaiblie. Même si elle y avait pensé, elle n'aurait pas eu le temps de riposter.

Pour la première fois dans sa vie de ninja, Fuku Momochi eut le sentiment de pouvoir perdre un combat dont l'enjeu était sa vie.

____________________________
Let me live... I want to play ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shietsu Ryt
Membre d'Akatsuki
Membre d'Akatsuki
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 07/03/2011

MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Mer 10 Aoû - 12:27

[hrpg : Désolé d'avoir été aussi long mais je suis partis en vac j'ai oublié de vous prévenir et j'ai totalement zappé que ct à moi de répondre et quand je m'en suis rappelé il m'a fallut un moment avant d'avoir de l'inspi Embarassed ]



Telle la morsure d'un prédateur, le blizzard généré par le mizukage s'empara de mon bras. Sentant immédiatement que la situation jouais en ma défaveur, je décidai de contenir le feu qui commençait à prendre possession de mon corps et de rester extérieurement le plus calme possible afin d'augmenter encore la pression que je ne cessais d'exercer sur mon adversaire : Il avait d'abord été question de la peur de sa mort, la terreur engendrée par la perte de son peuple, la crainte d'un adversaire plus puissant et enfin la pression d'un ennemi indolore !

Espérant le voir craquer psychologiquement d'un moment à l'autre, un rictus sadique déforma mon visage camouflé par mon masque blanc. Ce sentiment de dominance fut si fort qu'il en annihila presque la douleur provoquée par mon bras qui était à présent d'une belle couleur prune.

- Estime-toi heureux d'être encore vivant. Personne jusqu'à maintenant n'avait survécu à cette technique.

Le sourire recouvert par mon épais masque blanc s'accentua sur mon visage : Il me prenait de haut après tout ce que je lui avait fait subir ... Il allait le regretter amèrement ! Sans plus attendre, malgré le poids de mon bras mort, [hrpg : j'ai longtemps hésité avant le mot mort mais je crois que c'est comme les dents non ? en tout cas, si l'expression ne convient pas, mp moi et j'éditerais sinon ... le prochain admin qui passe par là et qui voit que l'expression bras mort est adaptée peut supprimer ce paragraphe inutile] je m'élançais à grande vitesse vers le mizukage à la chevelure ardente. Me servant de mon épaule comme d'un balancier, je fis effectuer un mouvement giratoire à ma lame, lui offrant ainsi un angle imprévisible. Néanmoins, mon adversaire ne se laissa pas trancher aussi facilement : D'un bond, il s'éloigna de moi afin ne pas risquer le contact et immédiatement, joignit à cette esquive un jutsu supplémentaire : Instantanément l'eau qui encombrait le marécage changea de forme. Une à une des lames se dressèrent autour de moi si bien qu'au bout d'une petite minute, un millier de lames aqueuses aussi tranchantes et dangereuses que des épées réelles m'avaient encerclé. Alors qu'elles fonçaient à l'unisson sur moi, d'un battement d'aile, je m'élevais au dessus du tas. Néanmoins, avant d'avoir atteint les plut haut sommets , l'une des dernières lames à ma portée s'engouffra dans la membrane de mon aile droite. Un nouveau jet de sang noir sortit de cette dernière me forçant à les rétracter jusqu'à la fin du combat avant de pouvoir les soigner. Tout en m'exécutant, je réussit à m'écraser dans une ruelle qui n'avait pas été touchée par le marécage afin d'éviter le millier de lame qui s'élevait de nouveau vers moi tels des fans hystériques qui voulaient ardemment toucher quelque partie de mon corps. Néanmoins, ne pas atterrir dans l'eau avait peut être été une erreur stratégique : Au contact du sol, mon épaule glacée se brisa net ! Le froid empécha néanmoins la douleur de trop se propager et, seul un râle de douleur s'échappa de ma gorge.

Je me relevais néanmoins, tout chancelant que j'étais et profitais du fait que j'étais camouflée par un paté de maison pour , une fois de plus, prendre une vue d'ensemble sur la situation. J'étais dès à présent gravement handicapé, mon adversaire ne semblait pas encore démontrer de flagrants signes de faiblaisse et Fuku-sama était quand à elle surmennée par le quadruo d'adversaires. La situation était pour ainsi dire desespérée. Néanmoins, un membre d'une organisation telle que l'akatsuki ne s'avoue pas vaincue aussi facilement ! Prenant mon courrage à deux mains, je récuperais mon membre gelé et le transportais dans la pièce où toutes mes munitions étaient entreposées avant de m'élancer dans le champs de bataille.

En un instant, je matérialisais un kunai et, la manche gauche branlante, je bondis sur le toit d'une maison. Les tuiles s'écrasèrent sous mon poids mais je gardai l'équilibre avant d'hurler à l'intention du mizukage :

-C'est allé trop loin pour que je puisse te laisser vivre et avoir la conscience tranquille ! J'ai , malgrès mon appartenance à ce groupe de pariats mon honneur et je ferrais tout pour qu'il persiste, aussi insignifiant soit il !

-Je le comprends tout à fait et en tant que mizukage, je ne peux non plus décement te laisser en vie. Ce sera donc un combat à mort !

Je n'en attendai pas plus pour agir : En une seconde, je lançais mon kunai et matérialisais un vortex à quelques mêtres de moi dans lequel le projectile s'engouffra. Immédiatement, un vortex jumeau apparut juste à coté de la tête du chef de kiri. La vitesse du projectile, bien que doublée n'était pas suffisante pour le surprendre vu son niveau et mon attaque s'avera inutile : D'un simple pas de coté, le mizukage esquiva l'attaque, l'air sur de lui

-Ce n'est pas avec ce genre d'attaques que tu risques de tuer un homme qui se bat pour l'honneur de son village !

Négligeant totalement son commentaire, j'esquissais un sourrire avant de continuer mon offensive : Un autre vortex rencontra immédiatement le kunai qui n'avais pas perdu de sa vitesse téléportant se dernier encore une fois face au mizukage. Mon adversaire comprit magnifestement mon plan et le danger qu'il représentait car, malgré la fatigue qu'il devait probablement ressentir après un tel combat, il malaxa une dose de chacra telle que je vis l'air vibrer autour de lui comme devant l'intense chaleur d'une flamme ! Ne me démontant pas, je continuais mon offensive : Le kunai allait, et venait de plus en plus vite et frolaient de plus en plus le mizukage. Le dirigeant de Kiri était fort et courrageux mais il n'était pas fou : Il s'apperçu rapidement que la fréquence de mes attaques s'accentuait et décida de rompre le cercle vicieux en sortant de la zone de tir. Ou plutot il essaya de rompre le cercle vicieux dans lequel je l'avais jeter car à peine élancé en l'air, je modifiais la position habituelle de mon vortex afin de lui bloquer le passage. Il était piégé : quelque soit le chemin qu'il prendrait pour esquiver le kunai, l'un de mes vortex se placerait devant lui et l'obligerais à rebrousser chemin, de plus, si il continuait d'esquiver le kunai, il s'épuiserait et ne pourrait plus résister au projectile qui, contrairement à sa cible ne cessait de gagner en puissance ! Ce n'était qu'une question de temps ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akito Ban

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 19/03/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Jeu 25 Aoû - 20:40

Alors que le kunai prenait de la vitesse, il me devenait de plus en plus difficile de l'éviter. Soudain, je compris la parade, et sans hésiter, je me jetai sur l'arme ! Elle s'enfonça dans mon ventre, avant de ressortir dans mon dos et de tomber par terre, dans un tintement sinistre. La douleur me vrillait les entrailles, respirer me devint difficile. Néanmoins, je luttai contre la souffrance, et décidai de repousser ces pauvres larves qui avaient eu l'audace de me défier.

L'homme étant désormais hors de combat, trop faible pour se mesurer à un ninja de haut niveau, c'était de Fuku dont je devais m'occuper. Un rapide coup d'oeil me dévoila sa position. Elle paraissait terrifiée, chose inhabituelle chez elle ! Je devais en profiter pour l'achever ! C'était lâche, certes, mais indispensable à la survie du village. Sans une once d'hésitation, je fondis sur elle, lame de givre au clair ! Elle ne me vit qu'au dernier moment, et pivota sur elle-même avec une vitesse incroyable, son sabre virevoltant dans sa main ! Je frappai. Le sang coula.

- Mais qu'est-ce que...

Fuku ne termina pas sa phrase. Je m'effondrai sur elle, sa lame fichée dans mon flanc d'une vingtaine de centimètre. Sa gorge, elle, était intacte, mon arme de glace à quelques millimètres de sa peau. Je n'avais pas pu la tuer. Et je n'avais pas non plus évité son coup. J'étais condamné. Elle était choquée, fléchissant sous mon poids. Elle s'agenouilla pour me déposer à terre, mes hommes eux, étaient tétanisés, se contentant de regarder la scène de loin. Elle murmura d'une voix faible :

- Pourquoi n'as tu pas évité mon arme, abruti ?

Je fus secoué d'un haut le coeur, et vomis un flot de sang, qui forma une flaque rougeâtre sous ma nuque. Je n'arrivai plus très bien à discerner les détails, ma vue se brouillait. Je devais faire vite. Bientôt il serait trop tard.

- Je... veux croire... que tu puisses redevenir la petite fille... que tu étais avant.

Elle renifla, sûrement de dédain. Je n'eus que le temps de dire un mot avant de sombrer définitivement dans les ténèbres :

- Pardon...



Fuku ne put se relever, les tendons tailladés au niveau des chevilles. La dernière oeuvre du Mizukage Akito Ban.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuku Momochi
Chef de l'akatsuki
Déserteur de rang S
♦ Psychopathe dégénérée
♠  Chef de l'akatsuki ♣ Déserteur de rang S♦ Psychopathe dégénérée
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 27/08/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   Sam 10 Sep - 18:37

Alors qu'elle voyait la mort foncer droit sur elle, la jeune fille ne bougeait plus, vidée de son énergie. La situation était désespérée. Elle allait perdre. Elle allait mourir. Adieu Kiri, adieu Bijuus, adieu rêves de vengeance sanglante. Quand soudain, elle aperçut le Mizukage, jusque-là occupé avec Shietsu, fondre sur elle, armé de son poignard de glace. Elle n'aurait pas la force de se déplacer, ni même le temps. Faisant alors appel à ses réflexes hors du commun, la jeune fille trouva la force de se saisir de son épée, pourtant très lourde, et de la diriger vers le Mizukage.

-Allez, viens par là, si tu l'oses ! murmura-t-elle.

Elle eut à peine le temps de terminer sa phrase, quand l'impact eut lieu. Elle avait fermé les yeux, redoutant la douleur cuisante qu'allait lui infliger son ennemi, s'il ne la tuait pas sur le coup. Mais, curieusement, elle ne sentit rien. A part un lourd poids qui s'écroula sur elle... Elle rouvrit les yeux, consciente que tout n'était pas encore perdu.

-Mais qu'est-ce que...

L'arme du Mizukage s'était figée à quelques centimètres seulement de sa gorge. Kubikiri Hôchô, lui, était profondément enfoncé dans la chair du chef du village. Le sang coulait abondamment, tachant de rouge les vêtements de son propriétaire. La jeune fille, elle, était intacte. Cependant, elle avait du mal à y croire. Pour la première fois, elle s'était retrouvée en position de faiblesse, et ce petit crétin aurait très bien pu l'achever, comme ça, sans demander son reste. Mais non. La situation s'était inversée. C'était lui qui allait mourir.

Elle s'agenouilla pour se débarrasser du corps, qui se vidait rapidement de son sang. Son poids était devenu trop lourd à supporter, et la jeune ninja étant elle-même à bout de forces, il lui était impossible de rester debout ainsi. Encore sous le choc, hantée par la peur, elle se pencha vers le visage du blessé et murmura :

-Pourquoi n'as tu pas évité mon arme, abruti ?

Pour toute réponse, son interlocuteur fut pris de soudains tremblements et, sans prendre la peine de détourner sa tête, vomit une véritable vague de sang, qui sembla momentanément l'achever pour de bon. Puis, dans un ultime effort, il se tourna vers la jeune fille, et lui murmura ces quelques mots, d'une voix tremblante et peu assurée.

- Je... veux croire... que tu puisses redevenir la petite fille... que tu étais avant.

Certes. Il était sur le point de rendre l'âme, alors il lui fallait sortir un petit discours touchant, pour mourir avec autant d'honneur que possible. La jeune fille, retrouvant ses esprits et ses vieilles habitudes, renifla d'un air dédaigneux. Le mépris. Voilà tout ce que lui inspirait la petite tirade larmoyante de son adversaire, désormais vaincu. Puis, comme si ce n'était pas suffisant, il ajouta :

- Pardon...

Et, avant de pouvoir réagir, Fuku sentit une terrible douleur au niveau de ses pieds. Hurlant de rage et de douleur, elle s'aperçut que l'arme de son ennemi n'avait pas été si inutile que ça. Il avait profité du fait qu'elle soit désorientée pour l'attaquer sans prévenir. Ainsi, c'était donc ça. Ses paroles affligeantes avaient simplement eu pour but de la distraire pendant qu'il achevait sa besogne. La jeune fille tenta de se relever, mais en vain. Les blessures lui faisaient trop mal et l'empêchaient de bouger normalement.

-Espèce d'ordure !! beugla-t-elle. Salopard... Tu vas voir !

Elle s'empara d'un kunai et le planta dans le cœur du Mizukage. Geste légèrement inutile, puisqu'il avait déjà rendu son dernier soupir. Laissant libre cours à sa fureur, elle répéta le geste plusieurs fois, retournant à chaque fois le kunai dans la plaie béante. S'il avait été en vie, le Mizukage aurait souffert le martyre. Mais là, dans son état, il s'en fichait un peu. Voyant qu'il ne réagissait pas, la jeune fille lui taillada le visage, le griffa, le mordit même.

-Voilà, raclure ! La voilà, la jeune fille que j'étais ! Ca te convient, comme ça ?

Lorsqu'elle se fut un peu calmée, elle se rendit enfin compte que le Mizukage n'était plus. Elle s'arrêta alors, soufflant bruyamment, tremblant de tous ses membres. Elle releva la tête, et vit ses quatre précédents adversaires courir vers ce qu'il restait du village. Sûrement pour aider les derniers survivants, ou pour annoncer le décès de leur chef. Peu importait. Fuku était penchée sur sa blessure. Elle déchira quelques morceaux de sa longue veste noire, et s'en servit comme de bandages. Lorsque la douleur fut un peu moins aiguë, elle put se redresser, avec peine, toujours tremblante. Lentement, elle passa sa manche sur son visage, essuyant quelques traces de sang. Elle tenait à peine debout.

-Shietsu ! hurla-t-elle. Ramène-toi, on en a fini pour aujourd'hui !

Son acolyte arrivait déjà. Il était au moins dans un état aussi sale que celui de la cheftaine de l'Akatsuki. Voire pire. Chancelant, titubant, il atteignit sa hauteur avec peine. Il lui manquait un bras. De longues flaques de sang se formaient dans son sillage. Il ne tiendrait plus très longtemps.

-Bordel, il faut qu'on se dépêche de te soigner. Cette ordure a osé te faire ça... Je lui ferai payer pour ça. Même dans la mort, je ne le laisserai pas tranquille. Allez viens, on n'a plus rien à faire ici. Il est mort, ce bouffon. On achèvera ce qu'il reste du village plus tard.

Saisissant Shietsu par le seul bras qu'il lui restait, elle exécuta quelques mudras, et les deux membres de l'Akatsuki se volatilisèrent dans le brouillard.




FIN DU RP ~

____________________________
Let me live... I want to play ~



Dernière édition par Gakuto Nobishi le Dim 11 Sep - 6:38, édité 1 fois (Raison : Orthographe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le danger plâne au dessus de Kiri ~ [Pv Fuku, Shietsu, Akito, Uki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand deux grands karatekas se tape dessus, ...poussez vous
» Quand le mauvais sort te tombe dessus à nouveau... [PV Nobuo Inu]
» « Parfois, lorsque je suis en avion au-dessus des Alpes, je me dis : ça ressemble à toute la cocaïne que j'ai sniffée. » ✝ Aléna
» Quand la folie vient à prendre le dessus.
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai no Shinobi ~ Forum RPG Naruto :: Archives :: Monde Shinobi :: Kiri Gakure no Satô-
Sauter vers: